Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Welcome

  • : Absolute Trendsetter
  • Absolute Trendsetter
  • : Variations d'une trendsetteuse parisienne qui parle de la mode, des tendances, de l'actu, de ce qui fera ou ne fera pas les tendances de demain
  • Contact

Recherche

7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 11:20

Régulièrement, on nous fait passer ces petites vidéos assassines qui montrent des enfants désarmés devant une bonne vieille cassette audio, un téléphone à cadran ou encore une disquette. Toutes ces choses qu’on a bien connues et qui ont aujourd’hui disparu de la circulation, vestiges d’une autre époque où on devait rester assis à côté du téléphone pour parler à ses amis, où il fallait un certain temps certain de chargement pour jouer à des jeux sur ordinateur, où la VHS le disputait encore à la V2000… A cette époque, on faisait des compils en copiant de cassette à cassette, un concept étranger à la génération Wii.

Nous, c’était la génération Nintendo. Nintendo tout court. Parce qu’on avait les petits jeux Nintendo qu’on emportait partout (souvenez-vous : les pompiers, les parachutes, Snoopy, Donkey Kong - avec deux écrans celui-là ! -, etc.). Puis est apparu la Super Nintendo. Avènement des jeux vidéo de salon. On pouvait jouer à deux, pensez donc ! (perso, j’ai débuté ma carrière sur Vectrex, là, je vous bats tous)

Et Microsoft n’a pas hésité à jouer sur la corde sensible - nostalgie, quand tu nous tiens… - pour séduire cette génération Y. Un clip sobrement intitulé Child of the 90s, et le tour est joué. On nous sert des disquettes, des Tamagochi, des Hippo Gloutons en veux-tu en voilà pour nous prouver qu’on a évolué et… IE aussi !

Au-delà de l’album de notre enfance délicieusement régressif, ce clip arrivera-t-il à nous convaincre de repasser sur le pire navigateur qui soit..?

Repost 0
Published by Sasha - dans Jeux de com'
commenter cet article
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 01:20

Et voilà, après des vacances (loooongues, les vacances) bien méritées et un éloignement relatif du monde digital, me revoilà prête à reprendre une activité normale (si tant est qu’on puisse qualifier de normale une activité revenant à évoluer sur les réseaux sociaux). Et c’est avec un réel plaisir que je débute cette rentrée, non pas littéraire mais plutôt tardive par un petit plaisir des yeux pour mes comparses féminines qui sauront, je n’en doute pas, profiter du spectacle.

C’est Contrex (votre partenaire minceur, rien que ça) qui revient avec l’édition 2012 de MaContrexpérience. Et là, attention les yeux : on voit du vrai mâle, en chair et en os. Caliente !

Repost 0
Published by Sasha - dans Jeux de com'
commenter cet article
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 16:51

Les publicités pour les préservatifs, souvent, ça se ressemble. Pas de pitch un tant soit peu original, pas de nouveauté. Seule la marque Durex se distingue avec des pubs un brin décalées et des thématiques qui dédramatisent le sexe pour en faire quelque chose de ludique, comme, notamment, avec Digital Love.

Durex réitère ici l’exploit avec une métaphore subtile qui joue sur la particularité du préservatif Durex Performax Intense : la capote qui échauffe madame et ralentit monsieur. What else? (euh non, ça c’est pour George et son café)

Durex How in-sync are you

Cliquez sur l’image pour accéder à un site où la vidéo est disponible (oui, je sais, je vais me créer une chaîne Youtube…)

Repost 0
Published by Sasha - dans Jeux de com'
commenter cet article
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 19:14

Un vent de sexytude a soufflé sur le Musée d’Orsay l’espace de quelques minutes lorsqu’Etam a lancé son OPA en mode glamour. Le pitch ? Trois jolies filles venues visiter le musée et… y faire un défilé pour le moins non-conventionnel.

Rien de bien particulier au premier abord : trois bombes entrent au Musée d’Orsay vêtues de jolies impers de couleur. Rien de remarquable, si ce ne sont leurs belles gambettes. Mais alors que les visiteurs regardent les toiles exposées, les trois filles retirent soudain leurs impers pour se retrouver en sous-vêtements et parcourir le musée avant de regagner la sortie. Ca s’appelle une action coup de poing.

Seul hic : personne au musée n’était prévenu de cette action. Et – ce que la vidéo ne montre pas – les trois mannequins ont été interceptées par le service de sécurité.

Au final, la vidéo a été vue (à cette heure) 55372 fois sur Youtube alors qu’elle n’a été mise en ligne qu’il y a trois jours. Une initiative qui aurait pu être mieux mise en avant mais qui a tout de même fait son petit effet.

Les hommes risquent fort de se prendre d’une affection soudaine pour le musée… l’air de rien…

Repost 0
Published by Sasha - dans Jeux de com'
commenter cet article
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 19:20

Hier, 10 janvier 2012, outre l’arrivée tonitruante de Free Mobile, un petit nouveau a fait son apparition : Buzz & Co.

Buzz and CoBuzz & Co, c’est un blog qui porte bien son nom. Ca parle de buzz, de community management, de médias sociaux, de communication 2.0… Bref, de tout ce qui est très à la mode en ce moment dans le monde de la communication et du marketing. Une occasion de retrouver les articles parus jusqu’à maintenant dans la rubrique “Jeux de com’” et bien d‘autres,  sur des problématiques diverses et variées.

Mais rassurez-vous : Absolute TrendSetter continue son petit bonhomme de chemin. Il semblait juste judicieux de séparer les articles “sérieux” de choses plus légères (quoique, pas toujours…).

Welcome Buzz & Co!

Repost 0
Published by Sasha - dans Jeux de com'
commenter cet article
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 18:42

Digital LoveAujourd’hui, je vais vous faire partager une découverte révolutionnaire : un site qui permet de faire l’amour avec de vraies personnes partout dans le monde, via un ordinateur. Le sexe virtuel est à portée de main et de beaux inconnus sont prêts à tenter l’expérience avec vous (ou de belles inconnues, c’est chacun ses goûts). Qui n’a jamais rêvé d’une rencontre improbable, d’un amant du bout du monde, d’une partie de sexe torride qui lui arrive sur un plateau d’argent à domicile ? Laissez tomber AlloSexo et tapez Digital Love

Tout commence par le choix du votre partenaire. Un homme ou une femme ? Un latino ou un européen (ou un asiatique, ou un arabe – notez qu’il n’y a pas de black, ça va en décevoir plus d’une) ? Faites votre choix et… découvrez le bel inconnu !

Placez votre main sur l’écran et… enjoy !

Oui, oui, oui..! Donc vous y avez cru ? Pfff. On vous ferait croire n’importe quoi, n’est-ce pas ? Non, parce que faut pas rêver : le sexe par ordinateur, ce n’est pas pour tout de suite, et certainement pas simplement en posant la main sur l’écran. Bref…

Le site est une création de Durex. Vous connaissez un peu, non ? Et parce que la seule façon de pratiquer le sexe sans risque c’est de se protéger, Durex est là pour nous le rappeler (un peu d’auto-promo n’a jamais fait de mal).

Quoiqu’il en soit, le site surfe sur la vague du décalage en matière de prévention sexuelle, au même titre que les très réussies campagnes AIDeS (ici et ici) dont on ne se lasse pas et qui entraînent un sacré buzz. Une tendance qui semble se confirmer après des années de prévention classique. Reste à savoir si les chiffres concernant les ventes de préservatifs vont donner raison à cet angle d’attaque pour aborder la prévention…

http://digital-love.org

Repost 0
Published by Sasha - dans Jeux de com'
commenter cet article
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 17:03

Exhibition 2.0Les réseaux sociaux font partie intégrante de nos vies, on ne va pas revenir dessus. Quoiqu’il en soit, il est intéressant de voir quels sont les nouveaux comportements que cela induit chez Monsieur et Madame Toulemonde, jusque-là inconnus du grand public et dont la vie quotidienne échappait à leurs amis qui n’étaient que très rarement au courant, et le plus souvent par hasard, des faits et gestes de ce couple lambda. Ca, c’était avant la géolocalisation. Ca, c’était avant Facebook. Ca, c’était avant Foursquare

Aujourd’hui, l’update de statut permet de crier au monde son état d’esprit ou son envie du moment. Parfois, ça peut servir : je me souviens d’un soir où, rentrant de soirée, j’ai crié mon mal de pieds et réclamé un massage… Le lendemain soir, non seulement l’un de mes amis s’était improvisé masseur, mais en plus il avait ajouté l’option livraison de sushis. Merci Facebook !

Pourtant, nombreux sont ceux qui vont vous bassiner chaque matin avec un “je me suis réveillée avec une migraine” (oui, au féminin, je n’ai encore jamais vu un mec mettre un statut pareil), “malade toute la nuit, pas envie d’aller bosser” (merci de nous faire partager ces merveilleux moments au-dessus de la cuvette des toilettes, c’est comme si on y était) ou encore “j’en ai marre !” (ah, celui-là, il est top, parce que forcément tout le monde va demander ce qui se passe et là, l’auteur du statut est aux anges puisqu’on va passer les 15 prochains commentaires à compatir).

Bref, ça c’est depuis les réseaux sociaux. Notez que Twitter permet de faire la même chose mais en uniquement 140 caractères, donc impossible d’épiloguer sur la gastro du petit dernier ou le syndrome prémenstruel qui revient (oui, comme tous les mois, alors lâchez-nous un peu avec ça !).

Conclusion : les réseaux sociaux, c’est supposé permettre de garder le contact, mais c’est surtout un excellent moyen de mettre sa vie en scène 24/7 et de tout dévoiler de sa vie privée. Même les bébés à venir se retrouvent avec une identité numérique par le biais d’échographies qui remplacent les photos de profil (parents, préparez-vous au procès quand vos gamins auront atteint l’âge adulte). Les chiens ne sont pas laissés pour compte, avec des profils Facebook complets, c’est vous dire ! (“ouaf ! ce matin, j’ai eu droit à une nouvelle pâtée et mon maître m’a sorti pendant dix minutes pour que je ne lui dégueulasse pas la moquette du salon – ce que je ne manquerai pas de faire s’il rentre trop tard pour jouer avec moi”)

Au-delà de cette exhibition permanente (à laquelle certains résistent quand même un peu en évitant de tomber dans l’over étalage), les petits nouveaux rayon appli et fonctionnalités vont encore plus loin avec… la géolocalisation !!! Suivez-moi à la trace et peut-être qu’on se rencontrera. On y trouve pêle-mêle Facebook (mais vous pouvez refuser la géoloc), Foursquare, UP4, AroundMe ou dernièrement SeeMyLoc dont je vous parlerai bientôt dans un article dédié à la géolocalisation.

Les réseaux sociaux : le nouveau 3615MaVie. Il avait raison, George, même si on a un peu de retard sur le planning. En revanche, il n’avait pas prévu qu’on se fliquerait nous-mêmes en donnant toutes les infos à Big Brother volontairement.

Repost 0
Published by Sasha - dans Jeux de com'
commenter cet article
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 14:56

Upgrade kit for iPhone 4L’iPhone 5, tout le monde l’attendait. Il avait disparu (égaré dans un bar, comme en son temps l’iPhone 4), on l’imaginait avec un design révolutionnaire, une sorte de révérence post-départ de Steve Jobs. Que nenni ! L’iPhone 5 n’était qu’une chimère et c’est l’iPhone 4S qui a fait son entrée chez la griffe à la pomme.

Mort-né, l’iPhone 5.

Pas de nouveau design.

Que des nouvelles fonctionnalités et un appareil photo 8 millions de pixels qu’Apple nous présente comme un appareil photo bien meilleur que beaucoup (sic !). L’iPhone 4S serait donc un hybride entre téléphone, appareil photo, caméra, console de jeux, mine de services (merci les applis). Mais… dites-moi… Ce n’était pas déjà le cas ?!?

Bref, l’iPhone 4S est arrivé. Alors bien entendu, pour être hype, il faut l’avoir. Sauf que là, tant qu’on ne le dit pas, un vieil iPhone 4 désormais dépassé fera l’affaire. Tiens, d’ailleurs, pourquoi ne pas se contenter d’un iPhone 4 en clamant qu’il s’agit d’un 4S ? De toute façon, personne ne verra la différence.

Il ne reste plus aux trendsetters qu’à attendre la sortie d’un autre objet révolutionnaire et à ronger leur frein jusque-là. Quant aux hipsters décérébrés qui n’envisagent pas de pouvoir vivre sans le dernier arrivant, ils peuvent toujours comparer les mérites de leur 4S à grand renfort de “non, mais tu vois, Apple ils sont tellement forts qu’ils ont réussi à vendre le même téléphone plus cher juste en lui accolant un S” (un peu comme les blondes, quoi !). Sont forts, chez Apple !

Repost 0
Published by Sasha - dans Jeux de com'
commenter cet article
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 15:50

Imaginez plutôt : vous vous baladez dans les rues de Prague et vous tombez sur une rangée de vélos roses, les mêmes qu’à la salle de sport en version girly. Intriguée, vous montez dessus et commencez à pédaler. Et là… un rayon lumineux rose (toujours) part de votre vélo pour aller sur la façade du monument qui se trouve devant vous. Convergence des rayons et effort de masse : le résultat ne se fait pas attendre et un mâle néonesque (oui, il fallait bien que je l’invente celui-là) apparaît sous vos yeux curieux. Plus vous pédalez, plus il s’anime, commence un strip-tease et finit… à poil ! Enfin presque, parce qu’il a un message pour vous, judicieusement situé…

C’est ce qu’on appelle une pub qui fonctionne bien. Parce que non, il ne s’agit pas “juste” d’une vidéo. C’est une réclame pour une eau qui fait mincir (ben voyons !). Un scenario bien vu qui fait appel à l’univers des célibattantes : du rose punchy parce qu’on est des filles, des vélos parce qu’on prend soin de nous, un effort collectif parce qu’on se sert les coudes et un peu de sexe sans complexe parce que c’est meilleur.

Voilà donc une pub qui devrait faire un sacré buzz (déjà plus de 25 000 vues sur Youtube en une semaine, c’est déjà pas mal). On en parle, on s’envoie le lien, on en sourit et ça fait du bien ! Et même si le strip n’est pas digne de celui de Kim Basinger dans 9 semaine 1/2, que l’homme néonesque n’a rien d’un Chippendale, le ton est bien là : on décale et ça se remarque.

Un décalage d’autant plus remarqué que Contrex est loin d’avoir une image jeune. C’est même l’eau un peu vieillotte des premières afficionadas des régimes dans les années 80. Jusqu’ici, la communication autour de la marque avait été plutôt conformiste, sans grande ingéniosité, alors parler de décalage, vous n’y pensez pas, ma bonne dame ! Contrex en lice pour le titre d’it eau minérale ? Pas impossible quand on sait que la communication d’aujourd’hui est une communication de partage, une communication sociale et que les pubeux partaient de loin : donner envie de partager une pub Contrex avec les copines, c’était pas gagné !

Repost 0
Published by Sasha - dans Jeux de com'
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 11:57

Une blonde incendiaire, mannequin lingerie, Rhian Sugden de son petit nom, qui se caresse l’entrejambe en petite tenue (comprendre : porte-jarretelles et lingerie sexy), qu’est-ce que ça donne ? Aha… je vous vois d’ici, pervers que vous êtes, en train de fantasmer sur cette image et vous imaginer face à la bombasse atomique qui vous fera baver tel le loup de Tex Avery. A vous de voir, mais à votre place je regarderais la vidéo jusqu’au bout.

Aye, caramba ! Vous ne vous y attendiez pas, à celle-là !

Et voilà comment on sensibilise les hommes au dépistage du cancer des testicules. Parce que pour les nanas, c’est plus simple : les visites régulières chez le gynéco sont un premier pas, le second étant d’apprendre à se tripoter les seins pour trouver (ou pas, c’est mieux) quelque chose de suspect. Je vois d’ici les pervers de tout à l’heure qui s’imaginent désormais les femmes de leur entourage en train de se caresser la poitrine. Vous êtes incorrigibles..!

Repost 0
Published by Sasha - dans Jeux de com'
commenter cet article