Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 18:46

CreepersC’est LA pompe de la saison : la creeper, tout droit sortie des années 50 période rockabilly envahit les podiums, les boutiques, les pieds des fashionistas. Ok, c’est une tendance, mais elle ne passera pas par moi. Pourquoi ? Voilà quelques bonnes raisons :

1. Quoiqu’on en dise, les creepers, c’est moche. La semelle orthopédique, comme dirait mon cher papa, ça n’a jamais été joli, peu probable que ça change par un simple coup de baguette magique.

2. Ca ne fait pas une jolie silhouette. Mettez des stilettos. Maintenant des creepers. Verdict..?

3. Ca éclipse le reste de la silhouette. Equation simple : chaussures imposantes = focus sur les pieds. Alors évidemment, si vous voulez faire oublier vos jambes, vos fesses, vos yeux, votre sourire…

4. Moins féminin, tu meurs ! Regardez, pas besoin de long discours…

5. J’ai déjà des baskets tendance, des compensées jolies, des ballerines classiques, des stilettos sexy, des tongs hippies… Vous pensez vraiment que j’ai besoin de ça ?!?

Au final, les creepers, c’est comme le legging fluo : un effet de mode, un revival sorti d’une période qu’il vaudrait parfois mieux oublier, un caprice de styliste qui en veut aux femmes. Laissez-les à votre pire ennemie en lui soutenant que ça lui va à ravir et chaussez votre plus belle paire d’escarpins pour faire tourner les têtes sur votre passage (et pas pour rire de vous).

Partager cet article
Repost0
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 16:30

L’adage dit vrai : combien de fois avez-vous pris un coup de froid dès le retour des beaux jours, suite à un déshabillage léger mais suffisant pour se retrouver enrhumée ? Sauf que… le soleil a bel et bien pointé le bout de son nez et qu’il serait bien bête de garder ses affaires d’hiver. Au placard bottes, pulls et écharpes, la saison est à la légèreté.

Voici quelques astuces pour s’assurer une transition en pleine forme.

Jeans Rock and Republic1. Ton jean tu useras : et oui, le jean reste la valeur sure, été comme hiver, et permet de garder les gambettes au chaud. C’est l’allié idéal de celles qui n’ont pas encore la cuisse dorée. Pour “l’estivaliser”, on le porte pieds nus, avec des ballerines, des tongs ou des compensées.

Collant fantaisie DIM2. Du collant fantaisie tu abuseras : parce que le printemps est la saison des petites robes et jupes légères, il faut trouver la solution miracle pour contrer la blancheur des jambes qui n’ont pas vu un rayon de soleil depuis des mois. Pour ne pas ressembler à Mamie Nova ou à la bonne sœur du coin, une seule solution : le collant fantaisie. Oubliez fissa les collants chair, les voiles noirs ou fumés, et optez pour de la dentelle, du trou-trou large, qui donnera l’illusion que la jambe n’est pas d’ivoire.

3. Ta veste en cuir tu sortiras : c’est l’amie de la saison. La veste en cuir donne un petit côté rock à toute tenue, aussi sage soit-elle. Alors on profite du fond de l’air un peu frais pour la porter sur les robes les plus fleuries, les plus romantiques, les plus légères, pour leur donner de la matière, de la consistance, et s’assurer une silhouette tendance.

Paréo Antik Batik4. Dans un chèche tu t’enrouleras : la gorge à l’air, le décolleté profond, c’est tentant, mais risqué. Au moindre rafraichissement, c’est le rhume, l’angine, voire pire. Et quoi de moins sexy qu’une fille qui passe son temps à éternuer ou à tousser. On mise donc sur le chèche, l’étole vaporeuse, le paréo coloré et détourné (en plus, ça donne un avant-goût d’été comme le dit si bien Gaby). Mon choix s’est porté sur le même que ma consœur de blog : l’Antik Batik bicolore. C’est le double effet paréo : gorge au chaud et parfum d’été.

Panier5. Ton panier tu rempliras : oust, le sac à main, place au panier ! On range son beau python noir et on ressort le panier tressé, le grand cabas, éventuellement le sac de toile (s’il est stylé, sinon, c’est uniquement pour les courses, et encore…). Telle Pérette, on se balade l’été sur l’épaule, façon BB qui fait son marché à Saint-Tropez.

6. En multicolore, la vie tu verras : le gris, le noir, vous n’en avez pas marre..? C’est joli, le gris souris, c’est classe, le noir fatal, mais ça ne fait pas franchement rêver. Alors pour marquer le changement de saison et d’humeur, on porte des couleurs. Ca tombe bien : c’est la tendance de l’été, le color block (enfin, ça, on en reparlera). Au programme : turquoise, fuchsia, violine, rouge flamboyant… Les moins aventureuses peuvent se contenter d’un trait d’eye-liner (tentez l’ombre à paupières electric eel de Mac, vous m’en direz des nouvelles), d’un sac funky, de chaussures flashy… Les plus téméraires donneront dans la robe électrique, le top qui claque, l’accumulation d’accessoires colorés.

Lunettes Dior7. Les lunettes noires tu arboreras : pas besoin de s’appeler Madonna pour porter des lunettes noires. Ca fait bien longtemps qu’elles ne sont plus réservées aux stars et que le premier clampin les porte à tout bout de champs. La fashionista, elle, les porte dès les premiers rayons de soleil pour protéger ses fragiles prunelles. Et les choisit larges, noires ou imitation écailles (pas de vrai, elle aime la nature), façon starlette des années 50.

8. Les bijoux ethniques tu adopteras : rien de plus estival que les bijoux ethniques. Evidemment, on ne joue pas la touriste qui a dévalisé le marché local. On fait plutôt dans le subtil : un lien naturel au poignet, un collier avec une jolie pierre ou quelques perles qui ne font pas toc, des boucles d’oreille qui pendent (à défaut, de jolies créoles)… Les magasins ethniques ne manquent pas et il y en a pour tous les goûts.

Vernis OPI turquoise9. Les pieds tu te feras : c’est le moment d’arborer une pédicure parfaite. On sort ses pieds, il faut donc les faire beaux. Au programme : on ratiboise, on gomme, on coupe, on lime, on hydrate et on vernit. Là encore, la couleur est à l’honneur. On n’hésite pas à jouer sur les teintes franches pour se faire un pied bijou.

10. Ton plus beau sourire tu offriras : parce que le printemps c’est le moment du renouveau, faites-lui bon accueil et offrez au monde un large sourire. Vous verrez, c’est fou ce que ça fait été !

Partager cet article
Repost0
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 14:48

Ballerines Repetto formica noiresComme le faisait très justement remarquer Gaby de Sucrettes Story, rien de tel qu’un petit cadeau de fin d’hiver pour bien commencer le printemps. Oui, alors bon, évidemment, si après deux jours en mode va-nu-pieds le temps continue à se la jouer maussade, le petit top léger comme l’air risque de rester au placard. Ca tombe bien, parce que mon cadeau de fin d’hiver à moi, ce sont de jolies ballerines.

Et pas n’importe lesquelles ! Pour suivre la tendance danseuse (merci Black Swan), j’ai fait un petit détour lundi par la boutique Repetto sur le chemin du bureau. Repetto… toute mon enfance, avec force cours de danse où je… dansais, au lieu de suivre le cours. Ben oui : on m’annonce cours de danse, moi je danse, je ne fais pas de stupides exercices à la barre. La honte pour ma wonder maman qui m’avait inscrite à l’American Center. C’est à vous cette petite originale ? Non, non, moi c’est la toute sage, là-bas…

Bref, mes souvenirs de chaussons roses (forcément) sont revenus à la surface en un clin d’œil, tutus à l’appui. Malgré une fashionisation aigue, la boutique de la rue de la Paix fleure bon le parquet usé par les demi-pointes. Et il s’en est fallu de peu pour que j’opte pour une version petit rat de l’Opéra.

Heureusement, le bon sens a fait son œuvre, et j’ai filé droit en m’offrant la paire idéale. Idéale parce qu’elle se porte aussi bien en journée qu’en soirée avec son petit côté glitter (ils appellent ça l’effet formica, mais je trouve que glitter est bien plus joli). idéale, aussi, parce qu’avec je ne dépasse plus le mètre quatre-vingts qui, dixit un psychiatre de ma connaissance, fait peur aux hommes (on en reparlera). Idéale, parce qu’elle s’associe aussi bien à un jean slim qu’à un legging stylé ou à une petite robe à froufrous (on ne peut pas faire plus tendance). idéale, enfin, parce que chez Repetto ils savent ce qu’ils font et que le cuir est si souple que je défis n’importe quelle clubbeuse d’avoir mal aux pieds avec (sauf si elle a pris du 37 alors qu’elle chausse du 40, là faut pas pousser mémé dans les orties).

Bref, j’étrenne aujourd’hui avec un plaisir certain mon petit cadeau de fin d’hiver. Avec bas résilles et legging Zara à zip sur le côté. Comment ça, c’est fini la fashion week ? Genre on ne peut pas avoir du style 365 jours par an…

Partager cet article
Repost0
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 12:37

Une fois n’est pas coutume, j’ai suivi vendredi dernier la fin de la cérémonie des César. Non que ce genre de petite sauterie retienne généralement mon attention (les magazines de mode sont là pour décrypter toutes les tenues dès le lendemain), mais voilà : j’étais partie en regardant Canal +, je rallume la télé sur…Canal + !

Autre détail éveillant mon intérêt : la cérémonie était présentée par Antoine de Caunes, et je ne peux m’empêcher d’adorer ce mec. Pas besoin de justification…

Revenons-en à la cérémonie. Comme tout événement officiel dédié au septième art, les Césars donnent lieu à un véritable show fashion. Qui portera qui (comprendre “quelle actrice portera quel créateur ”) ? That’s the question pour les modeuses de tous poils, qu’elle soient rédactrices de mode, attachées de presse d’une grande marque, ou simple blogueuse dilettante (ou pas).

Bien entendu, n’ayant pas vu toute la cérémonie (j’avoue, je préfère regarder NCIS – on ne se refait pas), je ne peux me prononcer sur les différentes actrices qui se sont succédées sur la scène. Mais j’en retiens deux : Valérie Lemercier et Sara Forestier. Sara Forestier, très juste dans Le nom des gens, qui lui a d’ailleurs valu l’oscar de la meilleure actrice. Sara Forestier qui portait, certes, sa culotte porte-bonheur, mais qui devrait songer à changer de maison pour l’habiller, parce que là, franchement…

Valérie Lermercier Césars 2011De son côté, Valérie Lemercier a véritablement explosé dès son arrivée sur scène. Sa robe signée Lefranc Ferrant a eu l’effet d’une bombe soufflant un vent d’admiration sur l’assemblée (et, à n’en pas douter, les spectateurs). Une longue robe couleur corail fendue jusqu’en haut de la cuisse, qu’elle a de fuselée.

Alors que le tendance est au look rock’n’roll, aux tenues pseudo-décontractées mais ultra réfléchies, Valérie Lemercier a osé, et on ne va pas le lui reprocher. Son arrivée avait tout de celle d’une étoile du cinéma, elle qui se distingue par son franc-parler et son humour permanent.

Robe de sirène, cheveux savamment décoiffés, la reine de la soirée, c’était elle, sans conteste. Sans se départir de sa gouaille, elle a su insuffler un vent de glamour à une cérémonie qui en manquait peut-être un peu (signe de temps), tout sachant rester moderne (vous avez remarqué ses chaussures ? Non ? Regardez de plus près: point d’escarpins vertigineux, mais une paire de boots de la même couleur que la robe).

Une chose est sûre : le César de la maîtresse de cérémonie la plus élégante, glamour et sexy revient sans hésitation à Valérie Lemercier !

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 12:33

Dernier fleuron de mon équipe de manteaux et vestes divers et variés, voici la cape. La cape, c'est le must have de l'hiver, les fashionistas le savent et elles n'ont pas manqué de dévaliser les boutiques pour trouver celle qui leur convient. Pour ma part, je suis allée faire un tour aux ventes privées (pré-soldes, offres spéciales, peu importe le nom) de Liu Jo et j'ai dégoté cette petite merveille.

 Cape-Liu-Jo.JPG

Mais une question reste en suspens : comment porter la cape hiver 2010-2011? D'aucunes vous diront : "en toutes circonstances, c'est l'apanage d'un must have". Grave erreur ! On ne porte pas la cape comme on porte le mancteau, encore moins une vulgaire doudoune.

La cape, c'est un vêtement chic et élégant, de ceux qu'on sort pour une occasion particulière. Si elle se marie à la perfection avec jean et un petit chemisier à froufrous (je ne vous en ai pas encore parlé, de mon chemisier à Chantilly?), elle ne supporte pas la médiocrité et la moindre faute de goût lui serait fatale. Exit donc le look casual, même ultra-tendance, et on laisse les Converse (même celles de Tokyo) au placard.

La cape sort le soir, ou exceptionnellement en journée pour les motifs suivants :  vernissage, cocktail, déjeuner gastronomique, enchaînement sur une soirée. On l'associe à une petite robe moulante, une jupe crayon, un pantalon noir et des hauts talons. En revanche, on oublie le short, les jupes à godet et les jupes longues sous peine de fashion faux-pas irréversible. Et pour accessoiriser (parce que le grand défait de la cape, ce sont les courants d'air), on mise sur de longs gants dès qu'on porte des manches courtes ou trois-quarts.

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 18:32

Alors même que je ne quitte plus mes bottes DKNY dénichées lors de mon escapade new-yorkaise du mois dernier (et qui m'ont permis de me débarrasser de mes bottes de pluie en caoutchouc - les nouvelles sont tellement plus chics tout en étant aussi pratiques), je voulais vous montrer mon autre trouvaille au rayon chaussures : de jolies boots à bout ouvert, plus communément appelées shoe boots.

Nine-West-Evenly.jpg

Elles s'appellent Evenly et viennent de chez Nine West sur la 5ème (la classe, de faire son shopping sur la 5ème avenue, quand même!) et si je vous disais à combien elles étaient, je me ferais vite étriper tellement le prix soldé était intéressant. Donc je garde cette info pour moi et je me contente de vous montrer mes nouveaux chaussons qui attendent patiemment un temps plus clément pour ressortir du placard.

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 14:36

Weekend du 11 novembre, j'emmène ma maman à NY pour découvrir la grosse pomme et faire une petite virée shopping outre-Atlantique. Evidemment, malgré tout ce qu'on peut dire, les USA, pour la mode, quoiqu'on en dise, ce n'est pas vraiment l'idéal, surtout quand on habite Paris où, il faut bien l'avouer, on a de petites pépites à tous les coins de rue (ou presque).

En revanche, niveau chaussures, on peut faire un carton, tout comme pour les jeans (je vous concocte un petit article à ce sujet, avec les nouveaux modèles de ma marque fétiche, Rock & Republic, toujours aussi bien coupés). Samedi à NY, fin d'après-midi, un ami m'a demandé de lui rapporter une chemise DKNY. Moi, pas consciente du risque financier que cela implique (pas pour lui, hein), je fonce tête baissée dans la boutique de Madison. Erreur!

Pour sa chemise, il ne m'a pas fallu plus de 5 minutes. Elle est tendance, elle est jolie, elle ne coûte même pas très cher. En revanche... côté chaussures, je tombe en arrêt devant une paire de bottes. Magnifiques. Plates. Avec une petite chaîne autour de la cheville, pas façon mademoiselle, plutôt d'inspiration rock. Soldées. Quoi?!? Soldées?!? Et bien oui, soldées. Pas données, mais comment résister..? 

Megan-Riding-Boots-DKNY.jpg

Depuis, après un voyage (déconseillé, le long courrier en bottes) et une convalescence post-ampoules (on ne porte pas impunément des chaussures neuves pour crapahuter dans Central Park puis enchaîner sur un NYC-Paris via Montréal et direct journée Strasbourg pour se faire plaisir), je ne quitte plus mes bottes. A noter : pour celles qui osent la mini en cuir, ça donne un sacré style.

Et vous, vous en pensez quoi de mes nouvelles bottes?

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 14:41

Aujourd'hui, la tendance est à la geekerie. Pas un magazine qui ne mette en avant des looks de binoclards trendy en slim et cheveux ébouriffés. Mais entre le geek qui a acquis ses galons fashion et une geekette qui sortirait affublée de fringues immettables et se laisserait pousser des extensions USB au bout des doigts, il y a un monde. Alors, trendy or not trendy la geekette? Tout dépend de son style, et par style on entend aussi matériel.

Parmi les accessoires fétiches de ces fashionistas modernes, on retrouve l'iPad, qui ne sert, au final qu'à surfer, regarder des photos et écouter de la musique (pas si mal pour les apprenties geekettes qui ne savent de toute façon pas à quoi sert la CS5 d'Adobe). Devenu objet de mode, il s'arbore fièrement dans les transports en commun et il est de bon ton de lui offrir une housse de créateur pour l'habiller couture. Inutile de préciser que son statut d'objet-culte l'a irrémédiablement fait passer du côté tendance sans passer par la case jouet de geek.

ipad.jpg

Autre indispensable, le mp3, avec une préférence pour l'iPod, leader incontesté du marché. Le petit Nano tactile est décliné en sept couleurs, de quoi contenter les plus funky. L'iPod ou comment trimbaler avec soi musique, photos, vidéos...

iPod-Nano.png

Mais si on pousse un peu, on peut sortir de la pomme pour aller voir ailleurs ce qui s'y fait. Avec en pôle position les mini-PC. Asus nous a concocté deux modèles, l'un d'un rose à faire rougir les filles du Crazy, l'autre marron, plus masculin, tous deux avec une coque au design très réussi de Karim Rashid avec une sensation de vagues. Du vrai design pour un mini-PC qui entre sans problème dans un sac à main (sans le déformer) et ne pèse qu'un kilo.

eeepc1008p 

Enfin, parce que les sauvegardes sont indispensables, on opte pour un disque dur externe rouge flashy taille ou une clé USB Hello Kitty en forme de tong tellement régressive. Et on n'a plus honte de balader avec soi la sauvegarde de sa vie virtuelle.

Hello Kitty clé USB

WD-disque-dur.jpg

Au final, la geekette peut très bien mixer le côté high tech et le côté tendance pour un résultat qui fera son petit effet sur son entourage. En 2010, la geekette s'équipe tendance et ce qui faisait d'elle une outsider il n'y a pas si longtemps la met au premier rang de la hype aujourd'hui. Il ne vous reste plus qu'à suivre ses pas.

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 15:57

L'hiver 2010-2011 nous annonce du jacquard en veux-tu en voilà. Il est temps de ressortir les vieux pulls offerts par nos grands-mères à Noël et de leur donner une seconde vie en la jouant bête de mode. C'est ce qu'on nous dit, mais...

Dolce---Gabbana-FW2010-2011.jpg

Dix raisons de ne pas succomber à l'appel du jacquard:

1. Quoiqu'on en dise, le jacquard a toujours ce petit air de sortie de ski. On s'attend à le trouver sous une combi, parce qu'on aime le cacher, pas le montrer. D'ailleurs, la combi, si on la laisse fermée, ce n'est pas uniquement parce qu'il fait froid.

2. Ma voisine de 75 ans en porte un tous les hivers, et il ne jure même pas avec sa couleur de cheveux (un violine pur mémé), c'est dire!

3. Le jacquard restera pour toujours associé aux Bronzés font du ski. Qui veut ressembler à Christiane l'esthéticienne..?

4. Les imprimés, ça va quand c'est du panthère ou un bel écossais, voire un petit Liberty ou des pois mignons. Au-delà, accrochez-vous pour l'assortir à quoi que ce soit.

5. Les flocons et autres bonshommes de neige, c'est chasse gardée des 2-5 ans. On ne vous a pas dit qu'il était temps d'arrêter de vous habiller comme votre petite sœur ? Lui piquer sa jupe d'écolière pour une soirée coquine passe encore, mais là non dit stop!

6. Devant une cheminée, au fond des bois, ça peut le faire. Mais au Baron, de toute façon, il fait trop chaud!

7. Après le mal qu'on a eu à expliquer à tante Jacqueline que ce n'était pas notre style, difficile de se pointer le pull qu'elle essaie tant bien que mal de nous coller sur le dos depuis le collège.

8. Les tops peuvent se permettre de sortir en culotte si elles en ont envie, tout le monde trouvera ça beau, alors n'allez pas faire comme elles juste parce qu'on leur en a fait porter sur les défilés. De toute façon, si elles avaient eu le choix, elles auraient dit non.

9. Vous avez vu Kate Moss avec un pull jacquard, vous?

10. Vous voulez vraiment ressembler à Bridget Jones période pré-Mark Darcy?

Chaque saison, les créateurs nous trouvent un revival qu'il aurait mieux valu laisser au fond du placard. A vous de voir si vous voulez suivre la tendance ou se vous tenez préférez vous emmitoufler dans un bon cachemire indémodable.

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 13:12

L'automne est bel et bien là et il est temps de faire le deuil des beaux jours jusqu'au printemps prochain. Alors pour faire contre mauvaise fortune bon coeur, autant s'offrir un vrai manteau de poule pour mieux passer l'hiver. La mode de la peau de bête perdure et il est de bon ton de s'afficher avec de la fausse fourrure toute douce. Pour ce faire, inutile de trucider les peluches de votre petite soeur : vous trouverez votre bonheur en boutiques. Pour ma part, c'est une petite virée londonienne chez le grand Topshop qui m'a permis de dénicher mon manteau-cocoon de l'hiver. De quoi faire ma poule par 0°C.

Manteau-de-poule.JPG

Partager cet article
Repost0