Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Welcome

  • : Absolute Trendsetter
  • Absolute Trendsetter
  • : Variations d'une trendsetteuse parisienne qui parle de la mode, des tendances, de l'actu, de ce qui fera ou ne fera pas les tendances de demain
  • Contact

Recherche

9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 17:12

Cette semaine, vous allez gagner de l’argent. Un peu, beaucoup, énormément..? Tout dépendra de vous et… de vos choix.

Free MobileTout va commencer demain, avec le lancement de l’offre Free Mobile. Free Mobile, qu’on attend, encore, toujours, patiemment, depuis des mois. Le plus gros buzz du néant qui ait jamais existé. Regardez plutôt : aucune offre officielle, aucun compte officiel, que des suppositions, des rumeurs, des infos qui s’apparenteraient volontiers à de l’intox.

Après des mois d’attente, le suspens va prendre fin avec une conférence de presse dont l’annonce ne lâche rien, mais qui devrait enfin dévoiler les nouveaux forfaits destinés à diviser par deux la note de téléphonie des française (merci Xavier Niel de penser à nous).

Soldes fausse bonne idéeAutre étape : les soldes. Rendez-vous bisannuel des modeuses, les soldes sont, après les ventes privées, le meilleur moyen d’en avoir plus en dépensant moins. C’est d’ailleurs devenu un tel événement que certaines n’hésitent pas à prendre une RTT pour l’occasion (sic). Petites robes, chaussures, accessoires… Tout y passe. Sauf, évidemment, les bottes sur lesquelles j’ai craqué chez Carel (la vendeuse m’a annoncé avec un grand sourire que non, elles ne seront pas soldées car “elles ont très bien marché, alors on les refait l’année prochaine”. Traduisez : l’année prochaine, vous risquez, si vous voulez acheter ces bottes, de vous retrouver avec celles de cette année qui n’auront pas été vendues).

Bref, j’ai bien envie de vous dire que cette semaine vous  allez dépenser de l’argent mais que vous aurez l’impression d’en gagner.

Car il est intéressant de voir à quel point les “offres spéciales” entraînent l’acte d’achat. Cette petite jupe à –50% que vous avez déjà vue dix fois mais qui n’a jamais attiré votre attention, vous allez l’acheter, en vous disant justement “à ce prix-là, j’aurais tort de ne pas la prendre”. Même si elle ne tombe pas parfaitement, même si la couleur va en faire un casse-tête à assortir, même si elle est un peu courte (ou un peu longue)… Les soldes ont ce pouvoir magique : rendre beaux et désirables des vêtements qui ne le sont pas à leur prix normal.

Et pour Free Mobile ? Ah, là, c’est différent : on nous prend pour des cons depuis des années, et la preuve va nous en être donnée. SFR a même déjà annoncé envisager de s’aligner sur les tarifs de Free Mobile. Si cela ne leur pose pas de problème aujourd’hui, pourquoi ne pas avoir baissé les prix avant ? On nous parlera de marge, de coûts fixes, etc. Mais d’un coup, Free Mobile va balayer toutes ces bonnes excuses.

Alors finalement, si on y réfléchit bien, l’arrivée de Free Mobile à la veille des soldes est potentiellement un booster de ventes pour la fringue : avec tout ce que vous allez économiser en téléphone, vous allez pouvoir vous lâcher en shopping !

Repost 0
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 16:48

Retour aux bonnes habitudes avec le son de la semaine qui fait sa rentrée 2012. Pour commencer en beauté, voici Sun, un morceau signé Caribou (précédemment connu sous le nom de Manitoba avant d’avoir dû l’abandonner face à d’éventuelles poursuites de Richard “Handsome Dick Manitoba). Caribou, alias Daniel Victor Snaith, en parallèle à sa carrière dans la musique a tout de même obtenu un doctorat en mathématiques à l’Imperial College of London.

Caribou, comme son nom l’indique, est un artiste canadien. Ses sons en provenance directe du pays du sirop d’érable sont enchanteurs, mais Sun marque une influence électro des premiers temps assez forte. Les lyrics ne sont pas compliquées (Sun, sun, sun, sun…), mais le résultat un brin psychédélique en fait un morceau hypnotique qu’on passerait volontiers en boucle.

Bon, pour le clip, j’avoue qu’on est loin du casting de Call On Me d’Eric Prydz

Repost 0
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 19:21

Oui, je sais : nous sommes déjà le 5 et j’aurais pu écrire cet article plus tôt. Cependant, il est de bon ton, en France, de souhaiter la bonne année entre le 1er et le 31 janvier, je suis donc plus que dans les temps.

Par conséquent : MERVEILLEUSE ANNEE 2012 !!! Tous mes vœux de bonheur, santé, amour, argent, bref : tout ce qui vous fera plaisir et dont vous pourrez user et abuser à volonté. Je vous souhaite du faste et de l’opulence en tous points, de l’exagération, du fantasque, du majestueux, du spectaculaire, du surprenant, du merveilleux, du rêve éveillé (pourquoi s’en tenir au facile, à l’abordable, au terre-à-terre..?) et tout ce qui va avec.

Passé ce petit interlude de bonheur partagé, passons à la suite.

2011, c’est l’année de la spoliation : moins de soleil, moins d’argent, moins de perspectives enthousiastes… En revanche, les bouchons parisiens semblent enfler comme de belles baudruches de fête foraine, les prix aussi et l’insécurité, visiblement, avec.

Et 2012 s’annonce sous les mêmes hospices avec l’absence des feux d’artifice du nouvel an. Normalement, à Paris, on commence l’année le ciel enflammé de belles rouges, de belles bleues et de palmiers d’étoiles. Pas cette année. Non, 2012 a débuté sans éclat, à l’image de l’état d’esprit général qui tend plutôt vers le moral en berne. Pas de feux, propices aux débordements et aux rassemblements. Vive l’état rabat-joie ; c’est vrai qu’on n’a pas de policier pour éviter les débordements. Tiens, d’ailleurs, et si on pensait aussi à annuler les feux d’artifice du 14 juillet ? La parade devrait suffire, non..?

Toujours est-il qu’à Londres, visiblement, la trouille n’était pas de mise si l’on en croit que magnifique spectacle auquel les londoniens ont pu assister le soir du réveillon. Un peu plus de 11 minutes éclatantes entre Big Ben et le London Eye, tandis que la Tour Eiffel s’est contentée de scintiller de ses milliers d’ampoules (ce qui n’est, certes, déjà pas mal, mais qui a lieu tous les soirs). Ou alors, c’est tout simplement que les anglais ont voulu donner dans le grandiose vu que, de toute façon, on va tous mourir avant Noël prochain. Alors, autant en profiter et se lâcher une dernière fois…

La preuve en images…

En 2012 – ça me fait mal de dire ça, mais vraiment ça me coûte – il vaut vraisemblablement mieux être londonien que parisien si on veut commencer l’année en beauté.

Repost 0
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 16:37

Hier, petite tradition familiale, je suis allée voir les vitrines de Noël des grands magasins avec mon pôpa. Direction le boulevard Haussmann pour admirer les créations hivernales des Galeries Lafayette et du Printemps. Si, dernièrement, j’avais été quelque peu déçue des vitrines (notamment cette manie de coller des casseroles partout pour bien expliquer aux petites filles quel sera leur rôle en grandissant), j’avais quelque espoir pour cette année : le thème du rock, je dois le dire, me plaisait bien.

Vitrines de Noël Galeries Lafayette 2011Ah, le thème du rock. Dire que je m’imaginais un remake enfantin de Love Actually où la rock star en perdition la joue trash sur un chant de Noël revisité pour l’occasion. Bref, je m’attendais à tout. Sauf à ça !

Les Galeries Lafayette d’abord : des poupées, encore des poupées, toujours des poupées. Ou plutôt “toujours les mêmes poupées”. Ici elles chantent, là elles jouent de la batterie, ailleurs de la guitare… Affublées de tenues dignes de Jem et de ses chanteuses (vous vous souvenez de Jem et les hologrammes ? Non ? regardez plutôt un peu plus bas alors), rutilantes de paillettes et de strass. Et le sapin ? Et le Père Noël ? Et les rennes ? Et les bonshommes de neige ? Et la neige, d’ailleurs ? Rien, absolument rien qui laisse entendre, de près ou de loin, qu’il s’agit de vitrines de Noël.

Vitrines de Noël Chanel au printemps 2011Mais encore pire que les Galeries, le Printemps. Là, c’est l’hégémonie Chanel. Les vitrines sont littéralement trustées par la marque qui ne laisse aucune place à Noël, encore moins aux enfants, ni même à l’imagination. Sur les quatre vitrines “pour les enfants”, une est associée à Tokyo, une autre à Moscou, une au grand Karl (si, si : plein de petits Lagerfeld partout, regardez la photo) et une dernière à Chanel Airlines. Waouh ! Ca ça fait Noël, hein !

Et que dire des vitrines intercalées, qui nous montrent la collection croisière. Pourquoi ne pas faire plus simple et rebaptiser les vitrines de Noël en “vitrines pour les riches clients russes et japonais qui vont venir dévaliser le stand Chanel” ? Hélas… Noël mérite bien plus aujourd’hui que jamais auparavant son étiquette “fête commerciale” car, à force de vouloir pousser à la consommation, on en oublie les véritables héros de la fête : les enfants. Inutile de s’étonner, après, si des clones de Suri Cruise éclosent çà et là, réclamant non plus une poupée qui pleure ou un déguisement de princesse, mais des escarpins Jimmy Choo et une robe du soir griffée.

Quant aux petits boys, eux n’ont carrément pas droit à la parole. Les voitures, les jeux de construction, les avions… Trop cheap, trop banal, trop prolo. On ne va tout de même pas gâcher ce bel étalage made in Chanel pour plaire aux garnements en culottes courtes qui, de toute façon, n’entrent pas dans le cœur de cible (ah bah oui : Chanel n’a pas de collection masculine).

Vitrines de Noël BHV 2011Reste le Bon Marché. Là, ils ont décidé de donner dans le pédagogique avec l’histoire des étoiles. Alors oui, les étoiles ça fait Noël. Mais alors il faut qu’elle soit perchée en haut du sapin, l’étoile, ou encore qu’elle brille au-dessus de la crèche. Rien de tout ça ici. Une voix off qui raconte une histoire pourrie et des jeux de lumières pas terribles. Pas de quoi casser trois pattes à un canard…

Tout ça pour dire que, décidemment, et au risque de passer pour une vieille aigrie, les vitrines de Noël ne sont plus ce qu’elles étaient. Out l’esprit de Noël, bienvenue dans l’ère du luxe omniprésent. On se plaignait de la mythologie made in Coca-Cola, c’était sans compter sur le remake 2011. Jetés à la trappe, les symboles traditionnels : aujourd’hui on veut du luxe, du design, du fashion. Heureusement, il paraît que le BHV n’a pas encore succombé et a joué à fond la carte de Noël inspiration Québec cette année. Merci le BHV !

Repost 0
Published by Sasha - dans Coups de Gueule
commenter cet article
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 18:19

Grand retour du son de la semaine après quelques loupés (j’avais trop de travail, pas le temps, pas l’énergie, pas…). Et là, je frappe un grand coup avec un morceau découvert sur Radio Nova qui me colle un grand sourire façon banane en extension dès que je l’entends (imaginez si c’est le son du réveil comment peut se présenter ma journée…).

Midnight Magic et son Beam Me Up, avec un son résolument disco 80’s, un gimmick qui donne la pêche et une bonne dose de bonne humeur.

Pour info : Midnight Magic est une formation de douze artistes de Brooklyn. Voilà, vous savez tout (enfin presque). Si vous en voulez plus, visitez le site officiel.

Repost 0
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 18:21

Plus ça va, plus le high tech est intuitif, facile, pratique, adaptable à volonté. Apple nous a donné l’iPad, mais ses concurrents ne sont pas en reste et on eu tôt fait de rebondir en nous proposant des tablettes de leur cru. Ennemi juré de la firme à la pomme, Samsung a déjà créé le buzz avec sa Galaxy Tab. Et voici que le géant coréen revient avec une petite vidéo qui donne une idée de la tablette qu’il nous imagine pour l’avenir : une simple feuille transparente, pliable, tactile… Bref, une tablette révolutionnaire qui pourrait bien donner des idées de l’autre côté du Pacifique (bon, ok, la Corée ne donne pas directement sur le Pacifique, mais faites preuve d’un peu d’imagination !)…

(bon, pour la voix off en VO, appuyez-vous sur les images pour comprendre)

Repost 0
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 17:24

Ca fait des semaines que j’ai envie de vous montrer cette vidéo que les amateurs de chocolat vont très certainement apprécier. Imaginez plutôt : vous faites votre carré de chocolat sur mesure. L’idée n’est pas de créer votre tablette (quoique, ce serait déjà sympa), mais juste ce petit carré que vous allez savourer en pensant que c’est vous qui l’avez fait.

C’est en tout cas l’idée d’une jeune designer, Elsa Lambinet, qui doit être sacrément gourmande pour avoir imaginé son Sweet Play. Je vous laisse découvrir la vidéo et… rêver à votre carré de chocolat idéal

Repost 0
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 18:25

Un samedi soir sur la Terre…

Soirée famille : la mère, la cousine, la fille. Toutes les trois devant la télé après un petit dîner light et savoureux (si vous êtes sages, je vous donnerai peut-être les recettes). Et là il faut faire un choix : Téléthon vs Miss France… Emission solidaire sur fond de reportages live ou élection de notre reine de beauté nationale… Choix cornélien s’il en est. Mais nous restons des filles, et bien entendu c’est Miss France qui l’a emporté !

Miss France, donc…

En Bretagne pour rendre hommage à la belle Laury Thilleman élue l’année dernière (et qui n’avait pas, mais alors pas du tout envie de rendre sa couronne).

Pour faire plaisir aux bretons dans la salle Comme par hasard, Miss Bretagne, qui, de loin, n’était pas la plus jolie, arrive dans les 12 finalistes… Mouais, mouais, mouais… Ca ne sent pas le truqué, ça ! Surtout quand Miss Ile-de-France, une rouquine incendiaire, se fait recaler. Et que dire de Miss Nouvelle-Calédonie… Non, mais vraiment ! C’était quoi, ce jury ?!?!? Afflelou, fait quelque chose pour eux : ils n’y voient pas clair !

Alors bon, pour Delon et Huster, ça peut se comprendre : ils ne sont plus tout jeunots. Mais Lorie ! Ah, Lorie et sa robe top confort : avec, tu ne peux pas t’appuyer sur le dossier de ton siège : ça ferait plisser les abdos. Egalement vu sur Twitter, quelques messages de sympathie concernant ses nouveaux seins… C’est beau… comme une élection de Miss France, tiens !

Passons : le jury avait un gros cil dans l’œil qui l’a empêché de tout bien voir…

Miss France 2012N’empêche que c’est ma préférée des douze, puis des cinq, qui l’a emporté. Et toc ! Deux fois que je regarde une élection de Miss France, deux fois que je choisis la gagnante (la dernière fois,  c’était Mareva Galanter). Note aux prochaines candidates : si vous voulez remporter la couronne, passez me voir avant pour me convaincre et les strass seront pour vous (elle est quand même pas en diam’s, la couronne, si ?).

Pourtant, j’ai quand même deux-trois choses à critiquer. D’abord, les robes. Non, mais c’est quoi ce truc ?!?!? Les robes à la Sissi qui faisaient pauvresses, là, ils les ont dégotées où exactement ? Elles étaient juste affreuses ! Celles du magasin de costumes où j’en loue parfois (oui, à mon âge, je me déguise encore) sont dix fois mieux (et encore, je suis bien urbaine sur le ratio).

Passons…

La Tellier… Aaah, la Tellier !!! Grande greluche sans classe aux yeux bovins (aïe ! on avait dit pas le physique… Peut-être, mais bon, là, pour le coup, chez les Miss, c’est quand même le physique qui prévaut, parce que tu leurs sors un prix Nobel option culs de bouteille et bourgeonnade de printemps, elle aura beau être intelligente et tout le toutim, elle ne passera pas les sélections) et à l’absence éhontée de classe (comment ça, ça ne se dit pas dans ce cas précis ?). Et puis faut voir comment ils l’avaient affublée ! Cette robe verte… Mazette ! Le coup de grâce, c’est quand Christine Martel (ex-Miss France puis Miss Univers !) est arrivée. Clash : d’un côté la greluche, de l’autre une femme à la classe intemporelle. Christine 1 – Sylvie 0 (ou –12, ça marche aussi).

Enfin, l’absence de Geneviève… Non pas que je la trouve extra, la mère de Fontenay, mais elle avait une certaine éthique, et surtout une passion pour son élection qui faisait qu’elle surveillait tout. Avec elle, Miss Alsace n’aurait pas eu des racines de 5 centimètres. Parce que faut pas exagérer quand même : ça faisait combien de temps que l’équipe de Miss France avait pris les Miss en main..? Suffisamment pour refaire leur couleur, non ?

Bref…

Miss France sans Geneviève, ce n’est plus pareil. Heureusement que c’est Miss Alsace qui l’a remporté (ça aurait été la blondinette fadasse de Provence, j’aurais crié à l’arnaque), même si elle n’a pas le plus beau corps, même si elle n’a pas les plus belles dents, mais au moins elle sourit naturellement, et ça, ça change tout !

Repost 0
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 18:17
Leeeet Looooove Ruuuuule..!

Leeeet Looooove Ruuuuule..!

Hier soir, pour la troisième fois, j’ai assisté à un concert de Lenny Kravitz. Et, pour la troisième fois, j’ai passé un moment exceptionnel, de ces moments qui restent gravés dans la mémoire. Blasée d’avoir “encore” vu Lenny Kravitz , Non, pas le moins du monde. L’émotion était au rendez-vous, comme il y a près de 20 ans (ça ne nous rajeunit pas, ma bonne dame). Même lieu, même heure…

Mais d’abord un petit aparté concernant Raphael Saadiq. Car si Lenny est un grand, un immense, un… (euh, y a quoi après ?) artiste, Raphael Saadiq se pose là lui aussi. Il a révolutionné la première partie (ma première première partie de Lenny Kravitz c’était Robert Plant. Légende vivante, mais… comment dire… pas pareil, quoi). Donc Raphael Saadiq… Celui-là a ce quelque chose qui fait qu’on ne peut pas ne pas le suivre, qu’on ne peut pas résister à l’appel de nos pieds, de nos hanches, de nos bras, de tout notre être qui ne demande qu’à balancer en rythme. C’est péchu, c’est punchy, c’est p….. de bien (pardonnez-moi l’expression) !

Revenons au beau Lenny. Le beau Lenny a beau avoir pris quelques années, il a une énergie qui scotche – il n’y a pas d’autre mot. Il danse, il chante, il envoie… Epaulé par des musiciens en flagrant délit de talent. Et du talent + du talent + du talent +…, ça donne une explosion scénique à en faire trembler les murs de Bercy. Avis aux porteurs de pacemakers, n’approchez pas de trop près, vous risqueriez de vous emballer à mort (ouch ! je sais, c’est de mauvais goût un peu quand même).

Lenny Kravitz est une bête de scène qui qui bascule sans crier gare du monstre sacré du rock’n’roll à un homme émouvant face à son public électrisé. Ne m’en veuillez pour cet enthousiasme débridé, mais Lenny Kravitz est une idole persistante à fort pouvoir addictif.

Repost 0
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 17:07

Cirque du soleilRien que le nom, ça fait rêver… Le Cirque du soleil, temple des acrobates, de la voltige et du grand spectacle. LE spectacle que j’espérais voir à Las Vegas (encore aurait-il fallu que mes petites virées dans la cité du vice ne soient pas systématiquement annulées…)… Et bien ça y est, le rêve est devenu réalité : j’ai vu le Cirque du soleil !!!

Merci la troupe européenne, merci les boulonnais d’être voisins de l’Ile Seguin (ils se reconnaîtront) : j’ai vu un spectacle qui m’a donné envie de me mettre au trapèze. Non pas que l’idée ne me soit jamais venue – je suis la reine des idées saugrenues – mais là… là… c’est encore mieux que ce que je pensais et maintenant, moi aussi je veux voler dans un lustre.

Bien que le thème de Corteo soit un peu lugubre (il s’agit tout de même d’un cortège funèbre), le spectacle est grandiose, époustouflant, parfois angoissant (mais ne vont-elles pas tomber, là-maintenant-tout de suite, enchevêtrées qu’elles sont dans les pampilles des lustres ?), toujours hypnotisant. Les décors sont impressionnants, tout autant que les performances des artistes. Un monde magique, rempli de clowns et de funambules, de chevaux un peu spéciaux et jeux d’adresse.

Les tableaux se succèdent et on ne s’ennuie pas. Moi qui n’avais pas mis les pieds au cirque depuis… depuis… euh… le Cirque d’hiver pour une présentation de collection, ça ne compte pas, hein ?

Deux représentations par jour, six jours par semaine. Allez-y vite avant que le Cirque du soleil ne plie bagages !

Repost 0