Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Welcome

  • : Absolute Trendsetter
  • Absolute Trendsetter
  • : Variations d'une trendsetteuse parisienne qui parle de la mode, des tendances, de l'actu, de ce qui fera ou ne fera pas les tendances de demain
  • Contact

Recherche

24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 10:43

Tout le monde vous le dira : le Cloud, c’est le top du top pour stocker vos fichiers et faire des sauvegardes. Pas faux. pas tout à fait vrai non plus. Parce que mine de rien, la sauvegarde physique c’est quand même pas mal, surtout quand on voyage et qu’on ne sait pas quelle sera la connexion. Et puis, je ne sais pas vous, mais moi, si je veux faire un backup de toutes mes photos, il va falloir soit que je paie un espace conséquent sur la Toile, soit que j’ouvre des dizaines de comptes GoogleDrive et Dropbox.

Bref, le casse-tête du disque dur se profile et on aimerait bien en avoir un chouette pour aller avec l’ordi profilé. Et là, surpraaaïïïse ! Le disque dur est devenu un objet design et certains constructeurs l’ont carrossé à l’image de leurs PC. C’est le cas d’Asus qui poursuit sa conquête de geekettes en pensant à elles avec des disques durs aussi pratiques et performants qu’ils sont jolis.

Deux modèles sortent du lot :

DD Asus Karim- le premier est tout simplement LE disque dur qui va avec LE mini PC de fille. Même design que le eeePC Karim Rashid, une protection anti-choc, une mémoire de 500 Go et un système de gestion du câble. Sur le papier (ou plutôt l’écran), il a tout pour plaire.

DD Asus rose slim

 

 

 

 

 

 

 

- le second, toujours chez Asus, est un peu le slim de la gamme. Ultra-fin, en aluminium brossé, rose - toujours -, doté d’une connexion USB 3.0, avec 500 Go, il a tout d’un grand !

Comme quoi les geekettes aussi peuvent avoir leur craquage soldes !

Repost 0
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 11:13

Un petit son de la semaine aujourd’hui pour vous mettre un peu de bonheur dans les oreilles. Et, même si ce n’est pas nouveau-nouveau, permettez-moi de vous présenter Tame Impala. Tame Impala, ce sont des australiens qui font une musique pas comme les autres. Un savoureux mélange d’influences diverses et variées, décrit par l’un des membres comme “a steady flowing psychedelic groove rock band that emphasizes dream-like melody”.

Et le fait est que leur dernier opus est relativement inclassable entre musique planante et sonorités psychédéliques qui semblent sorties des années 70. Le morceau-phare, diffusé sur les ondes en ce moment est Elephant. Et si vous ne le connaissez pas, c’est le moment de monter le son.

L’éléphant et l’antilope vous saluent…

Repost 0
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 10:42

Django UnchainedUn samedi soir sous la neige à Paris. Que faire, que voir ? Et pourquoi pas un petit ciné pour le dernier Tarantino ? Banco, à nous le western made in  21ème siècle. Le réalisateur barré refait des siennes en s’attaquant à un genre vieux comme le monde (ou en tout cas comme le 7ème art) pour le mettre à sa sauce, et quelle sauce..!

Le pitch : le Dr. Schultz est un chasseur de primes. Pour retrouver des hors-la-loi dont il ne connaît pas les visages, il “achète” un esclave (nous sommes deux ans avant la Guerre de Sécession), Django, qui a travaillé sous leurs ordres dans une plantation. Django, quant à lui, ne pense qu’à retrouver sa femme, une esclave qui parle allemand. Le bon Dr. Schultz, qui se sent responsable de Django puisqu’il en a fait un homme libre, lui propose de l’aider en s’associant à lui afin de lui permettra de gagner de l’argent et d’aller retrouver sa femme après.

Comme dans tout bon western, ça tire dans tous les sens (je vois d’ici les petits vicieux à l’esprit mal tourné…), mais là Tarantino donne son twist décalé. Donc il y a du sang - beaucoup -, de la romance - un peu -, de la morale - relative - et une bonne dose d’humour - pas commun. Le film est rythmé, punchy et complètement à l’ouest (ok, elle était facile). Les amateurs de western devraient y trouver leur compte et les non fans ne pas y trouver à redire.

Verdict : un Tarantino comme on les aime. Moins… Plus… Enfin, un excellent film à ne rater sous aucun prétexte.

Repost 0
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 12:35

Mercredi 16 janvier : une semaine que les soldes ont démarré et pourtant toujours autant de monde dans les boutiques. A croire que les parisiennes se sont serré la ceinture durant toute la saison en attendant le moment béni pour elles d’aller farfouiller dans les boutiques à la recherche de la perle rare, celle qui va leur permettre de se dire “oh, comme elle est belle, ma nouvelle garde-robe ! Et puis, t’as vu comme j’ai économisé !!!”. Oui, les soldes ont cela de magique qu’ils permettent de gagner de l’argent en en dépensant, ou tout du moins de vous le faire croire, et c’est tout ce qu’on leur demande.

Les soldes, c’est l’excuse parfaite pour dilapider les jolis billets reçus au nouvel an. Somme toute, c’est un peu comme les ventes presse : on ne peut pas passer à côté et il en ressort toujours quelque chose de bon - plus ou moins, cela dit.

Donc craquage massif en cette soirée à Mango Opéra qui, à près de 20h, est toujours blindé (comme le Zara voisin, pas de jaloux). Des robes, des chemisiers, des paillettes, des talons en veux-tu en voilà, tous avec un magnifique prix barré de rouge indiquant que, mais oui, c’est une bonne affaire, peut-être même celle du siècle (sic !).

Evidemment, malgré un shopping intense outre-Atlantique (la West Coast a cela de magique - tiens, elle aussi - que le soleil vous pousse à investir dans du pull léger, du t-shirt déstructuré et des maillots de bain alors qu’il fait -7°C à Paris - si, c’est l’iPhone qui le dit ce matin), je n’ai pas pu résister à l’appel des sirènes de la mode discount.

Revue d’investissement réfléchi à moyen terme (la saison prochaine, ce sera encore d’actu):

La fourrure (ok, là c’est pas Mango, c’est ma botte secrète). Parce qu’elle tient chaud et qu’avec le t-shirt déstructuré (cf. ci-dessus), il vaut mieux s’équiper sévère pour ne pas friser la pneumonie carabinée option crève professionnellement handicapante (c’est qu’il faut travailler pour préparer la prochaine saison de soldes - c’est un cercle vicieux). Le must ? Le gilet qui tient chaud au dos et au cou (parce qu’on l’a choisi avec un large col qui dépasse de celui du manteau et tient bien chaud). Conseil du jour (que je suis sympa) : vérifier qu’il y a bien des poches, parce que beaucoup n’en ont pas et que ce serait dommage de se priver, non ? Conseil du jour (le retour) : ne pas faire comme moi et opter pour un coloris foncé. Parce que le lapin et le renard, qui font copain-copain pour l’occasion, perdent leurs poils (on pourrait presque penser qu’il y a concours) et que ça fait un peu “j’ai des poils partout et ce ne sont même pas les miens…”

NB : oui, la fourrure c’est mal, et je lance un appel à toutes ces marques qui rivalisent d’ingéniosité pour nous inventer des matières toujours plus techniques : vous ne pourriez pas nous faire - enfin - de la fausse fourrure toute douce et bien chaude à prix abordable (traduction : pas trois fois plus cher que la vraie) ? Merci d’avance…

Top Mango lamé orLe t-shirt qui ne ressemble pas à un t-shirt. Explication : oui, c’est un t-shirt avec des manches, un col, un avant et un arrière, bref, un t-shirt. Mais pas un simple t-shirt. Non, celui-là, on n’ira pas faire du sport avec par exemple. Il est lâche, avec un col large (le col rond ras du cou, c’est pour les hommes qui ne veulent pas montrer leurs poils) et une matière fluide. Si en plus il brille, c’est encore mieux. D’ailleurs, le t-shirt, de nos jours, ne s’appelle plus t-shirt, mais top, rapport au fait qu’un t-shirt ça fait un peu ado attardé qui ne sait pas encore comment s’habiller. J’en profite pour lancer un défi : trouver un seul autre article avec autant d’occurrences du mot “t-shirt”.

NB: oui, un top lamé ça se porte après le 31 décembre.

PRBM MangoLa petite robe bleu marine. Ah mais oui, parce que “le bleu marine c’est le nouveau noir”. Alors bien entendu, on doit avoir une PRBM comme on a une PRN (les filles comprendront). Et parce que les fêtes n’ont eu aucun - mais alors aucun - effet sur notre ligne, on la choisit près du corps, décolleté ET brillante. Histoire de ne pas passer inaperçue lors de la prochaine raclette-party.

NB : on ose même les rayures horizontales, tellement, mais alors tellement, la bûche n’a eu aucun effet secondaire indésirable sur nous !

Vous n’avez pas encore vidé votre compte en banque ? Pas d’inquiétude : les soldes c’est jusqu’au 12 février et il y a du stock. Alors, à vos cartes de crédit. Prêtes ? Partez !

Repost 0
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 15:13

J'aurais adoré être ethnologueD’habitude, je vous parle volontiers de musique, de ciné ou encore de théâtre. Jusqu’à maintenant, je ne suis pas certaine de vous avoir même jamais conseillé un livre. Quoique… Bon, inutile de sonder les archives : ce dont je suis sure, c’est de ne jamais vous avoir parlé BD.

La BD, on ne peut pas vraiment dire que je sois spécialiste. D’abord parce qu’entre les albums d’Asterix que m’offraient mes grands-parents et ceux de Manara que m’offrait mon copain à 20 ans, il y a eu comme un grand gap. Ensuite parce que je ne suis pas tombée dedans, voilà tout ; je n’ai pas été séduite par une épopée en 30 volumes et que je suis une tête de mule qui a ses coups de cœur et ne veut même pas entendre parler du reste. Bref, les “grands classiques”, très peu pour moi.

Et puis il y a eu cette vague issue du web, de jeunes illustratrices qui racontent leur vie en croquis, se moquent d’elles-mêmes et des autres, le tout avec suffisamment d’ironie pour qu’on se prenne au jeu. Merci Pénélope Bagieu d’avoir ouvert le voie, merci aux autres d’avoir suivi.

Margaux Motin - les poils de maillotTout ce préambule pour vous parler d’un petit album plus que délicieux par Margaux Motin : “J’aurais adoré être ethnologue”. Rien qu’en lisant le titre, vous savez que ça va envoyer. Margaux se dépeint elle-même, une fille moderne, avec un mec et une gamine (ça, c’est moins commun), qui jongle entre sa petite famille et, bien plus important, sa petite personne. Elle n’hésite pas à montrer la maternité sous son meilleur jour (ça, c’est de l’ironie) et à mettre en scène les travers des filles d’aujourd’hui.

Instructif pour les hommes (qui risquent toutefois de nous faire un malaise quand arrive le douloureux sujet de l’épilation, on sait comme ils sont sensibles), c’est un album que les représentantes du sexe faible trouveront parfait pour le bain, avec Cindy Lauper en bande-son. Le girl power dans toute sa splendeur, véritable état des lieux de la condition féminine en 2012 (oui, je suis un peu en retard, mais ça vaut aussi pour 2013) est diablement bien représenté et en fait un superbe anti-déprime pour passer les longues soirées d’hiver.

Repost 0
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 12:26

Moi aussi je veux un powerpointVoilà : premier article de l’année et, plutôt que de m’étendre sur mes bonnes résolutions comme le voudrait la tradition, je m’attaque à un sujet qui, je le sais pertinemment, va en déplaire à plus d’un. Oui, le mariage pour tous est au cœur de l’actu avec les manifestations de dimanche dernier et la prévision d’une contre-attaque de l’autre camp le 27 janvier. Et bien entendu l’avis des uns ne plaît pas aux autres.

Je pourrais simplement dire ce que je pense de ces milliers de personnes qui embarquent des enfants pour expliquer à qui veut les entendre que non, marier deux personnes du même sexe n’est pas bien et que oui, laisser des couples homosexuels élever des enfants est mal. Je l’ai d’ailleurs fait, ce qui a soulevé des réactions de la part de personnes dont les familles ont participé à cette marche que je qualifierais de honteuse. Honteuse parce qu’on n’utilise pas des enfants qui ne savent même pas ce que veut dire le mot homosexuel. Honteuse parce que les propos qui ont été tenus sont d’une virulence rare et qu’ils ne font qu’enseigner l’homophobie à des gamins qui n’ont aucune idée de la raison pour laquelle ils se retrouvent là. C’est cette attitude que je condamne, qui me révolte et qui me fait dire que ces milliers de personnes, au nom d’une morale qu’elles pensent être la loi, ne fait pas la preuve de leur intelligence, bien au contraire. Remarquez : je ne critique pas leur esprit par ailleurs, mais un tel comportement est-il normal en 2013 ? Je présente toutefois mes excuses à celles et ceux que mes mots pourraient blesser. Mais pensez, vous aussi, aux mots qui ont été prononcés lors de ce rassemblement et qui ont blessé de nombreux homosexuels dont le seul désir est de pouvoir s’unir et, pourquoi pas, fonder une famille.

Je tiens toutefois à préciser que c’est surprenant : on peut critiquer ouvertement les racistes, moins les homophobes. Parce que bon, finalement, on a tous un plus-ou-moins proche qui l’est. Alors oui, on se sent touché. On n’aime pas qu’un tiers critique sa famille, ses convictions, surtout s’il ne s’agit pas d’un thème non consensuel… J’ai également envie de faire remarquer, comme le disait l’une de mes amies dimanche, qu’il y a peut-être des causes plus importantes qui devraient mobiliser 340 000 personnes (les gens qui crèvent de faim et de froid dans les rues, par exemple, ça ne les révolte pas, ça..?)…

On me répondra qu’il ne s’agit pas là d’un combat contre la liberté des homosexuels à s’aimer en paix, mais d’un fait : le mariage est un acte sacré, qui lie un homme et une femme. Soit…

Sacré : qui a rapport au religieux, au divin ”, dixit le Larousse. Mais alors, puisqu’il s’agit de religion, ne devrait-on pas interdire le mariage aux athées ? Peut-être même faudrait-il l’interdire aux non-pratiquants ? Et l’étendre à ceux qui vivent dans le péché, puisqu’ils ne respectent pas cette solide tradition religieuse toute puissante… Vous qui avez couché avant le mariage, vous qui n’allez pas à la messe, vous qui ne faites pas votre prière chaque jour, repentez-vous et ne songez pas à vous unir : le mariage est sacré, votre union ne le serait pas. Voilà pour le caractère sacré de la chose.

Et les enfants, alors ? On nous explique que deux parents du même sexe, ce n’est pas “normal”. Soit. Mais des parents séparés, cela est-il “normal” ? Une veuve qui élève seule son enfant, cela est-il “normal” ? Des orphelins qui attendent l’adoption et grandissent sans foyer, cela est-il “normal” ? Un père ou une mère qui découvre son homosexualité après avoir eu des enfants, cela est-il “normal” ? Et tous ces couples séparés, ces parents isolés, ces parents qui changent d’orientation, devrait-on leur retirer la garde de leurs enfants pour autant ? Au nom d’un soit-disant couple parental “équilibré” ?  Ces enfants qui ne demandent qu’à être aimés et vivent dans des orphelinats, sont-ils plus heureux ainsi ?

Nombreux sont pourtant les exemples de couples “normaux” (un papa, une maman) dont un ou plusieurs enfants préfèrent fricoter avec le même sexe. Ils ont pourtant été éduqués avec l’exemple “traditionnel”. On leur a inculqué les valeurs classiques… Voyez ceux qui doivent se cacher parce qu’avouer leur homosexualité serait une condamnation à mort dans leur pays. Ont-ils été “formatés” par des parents à la vie pas très catholique ? Non, et pourtant le fait est que leur véritable nature ne correspond pas à ce qu’on attendait d’eux.

Back to 1955De fait, objecter qu’un couple de parents du même sexe est dangereux (sic !) pour l’éducation d’un enfant, très peu pour moi. Dieu (puisqu’il faut utiliser les termes consacrés) nous a faits comme nous sommes : certains préfèrent les hommes, d’autres les femmes, parfois un homme préfère un homme et une femme une autre femme. Cela ne les rend pas moins aptes à élever un enfant qu’un couple qui se tape sur la gueule, que des alcooliques ou des dépressifs. Ceux-là, pourtant, on ne leur interdit pas de s’aimer, de se marier et de procréer. Peut-être devrait-on… Mais oui : stériliser les gens “à risque” pour l’éradiquer. Bienvenue dans le cauchemar de l’épuration.. Mais attendez… Cela ne vous rappelle-t-il pas quelque chose..?

Bien entendu, je grossis le trait. mais entendre tant d’insultes, d’attaques et de critiques envers des gens dont le seule “tort” (oui, des guillemets, parce qu’au nom de quoi peut-on qualifier cela de tort ?) serait d’aimer une personne du même sexe, cela m’horrifie. C’est une preuve flagrante d’intolérance, un appel à cette même intolérance et sa transmission à des enfants qui n’ont rien demandé.

Oui, je suis pour le mariage pour tous. Oui, je suis pour l’adoption par les homosexuels. Et, si les couples hétérosexuels ont le droit à une assistance à la procréation, les couples homosexuels devraient y avoir droit aussi. Si un couple hétéro n’arrive pas à avoir d’enfant, on met tout en œuvre pour l’y aider, toute une batterie de moyens médicaux qui dépassent de loin les lois de la nature. Alors, qu’on ne me parle pas ici de “naturel”…

Finalement, deux personnes qui s’aiment et se respectent assez pour vouloir construire une famille ensemble, n’est-ce pas ce qu’il y a de plus sacré..?

Repost 0
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 14:12

Get together on iceVous en rêviez ? Paris l’a fait ! Cette année, on peut patiner joyeusement sous la verrière du Grand Palais où une jolie patinoire a été installée pour les fêtes (à la place de l’habituelle fête foraine). Un peu comme des poissons dans un bocal, venez tourner, tourner et tourner encore (toujours dans le même sens pour ne pas vous perturber) avant de faire une pause au bar. Bon, la blague c’est qu’il est tout de même écrit qu’il ne faut pas patiner si vous avez bu. Oui : boire ou patiner, il faut choisir

Les fêtards un brin trendy apprécieront tout particulièrement les Get together on ice, soirées organisées par la maître de la fiesta parisienne, Rasmus Michau en personne (qui fait des tours autour de la patinoire, lui, donc dans le sens qu’il préfère). Les lineups sont terriblement jouissifs et ça nous rappellerait presque La boum option Main Jaune, sauf que là si tu tombes tu ressors trempé. Oui, c’est bien le seul hic : la glace n’est pas au top, il y a rapidement des flaques d’un bon centimètre et il n’est pas rare de voire des t-shirts, pulls et jeans transformés en serpillères.

Sortez donc votre anorak et vos moufles et à vous la patinoire dans un lieu magique !

Repost 0
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 12:08

Fin novembre, une amie m’envoie un message avec cette simple questions : “on le prend ?” et un lien. Le lien menait vers un site de vente en ligne qui proposait… un calendrier de l’Avent spécial meuf.

Description de ce calendrier un peu particulier qui a remplacé, cette année, le calendrier Kinder dans ma maison : une grande boîte colorée avec, derrière chaque case, un vernis à ongles de la marque Ciaté. Ciaté, ce sont eux sui font les caviar pearls à ajouter à votre vernis pour un effet… 3D. Oui, c’est bien le mot, le gadget de la cosméto pour vos ongles.

Chaque matin, une nouvelle teinte. Ca a commencé par du rose shocking, ça s’est poursuivi avec du rouge glamour, du prune, de l’irisé, du nacré… Bref, autant de couleurs que de jours avant le 24 décembre, c’est dire si on va pouvoir s’amuser à se peinturlurer les ongles ce mois-ci !

Alors, même s’il est un peu tard pour vous cette année, gardez l’idée en tête pour l’année prochaine. Avec un peu de chance le calendrier sera réédité. En attendant, quelques photos pour vous rendre (un peu) jalouses…

Repost 0
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 12:53

De l'autre côté du périphLe film sort demain. Ca tombe plutôt bien : vous hésitiez entre un conte de Noël et une comédie romantique, sans conviction aucune ni pour l’un, ni pour l’autre. En cette période de fêtes, vous avez plus envie de vous marrer un peu, voire franchement, histoire de ne pas penser au casse-tête des cadeaux de dernière minute qui, de toute façon, ne plairont jamais, ça vous le savez déjà.

Bref, voici un film très un peu téléphoné, mais qui va vous faire passer un bon moment. Et finalement, c’est tout ce qu’on demande à un film, non ?

Le pitch : banlieue parisienne, un flic du coin qui veut faire tomber les gros bonnets se trouve sur une scène de crime où on envoie un flic du 8ème (la capitale de Paris). Voyant l’opportunité de poursuivre son enquête, il met tout en œuvre pour faire équipe. Et voilà nos joyeux drilles en vadrouille avec toutes les incompréhensions dues à leurs origines respectives.

Verdict : oui, on s’attend à ce qui va se passer. Le coup des deux flics qui tout oppose et qui finissent par devenir potes, on nous l’a déjà fait dix cent fois. Mais voilà : le duo Omar Sy / Laurent Lafitte fonctionne à merveille et, même si on n’éclate pas de rire à tout bout de champ, on rit de bon cœur suffisamment souvent pour ne pas voir le temps passer et sortir de la salle avec la banane.

Repost 0
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 13:11

Avis aux féministes en herbe : vous n’allez pas aimer ce qui suit. En effet, si vous faites partie de celles qui refusent l’épilation, qui pensent qu’on vaut mieux que son apparence et qu’on ne devrait pas se changer pour entrer dans le moule, vous risquez la crise cardiaque. Pourquoi ? Parce que voici venu un produit made in India qui va vous hérisser les poils (vu qu’il vous en reste).

Il s’agit du Clean and Dry Intimate Wash. Ce “produit révolutionnaire” est un gel lavant intime à effet blanchissant. Oui, vous avez bien lu : à effet blanchissant. Parce qu’un vagin à la peau clair est plus séduisant qu’un plus foncé. CQFD…

Assez-vous, ce n’est pas le pire… Non, le pire vient avec la pub. Un gentil couple prend son petit déjeuner tranquillement. C’est mignon, c’est attendrissant, on voudrait presque être à leur place tant ils respirent le bonheur. Jusqu’à ce que… le mari ne puisse même plus regarder son café qui a la couleur du sexe de son épouse, laquelle est perdue dans ses pensées, traumatisée par cette fatalité qui ne quitte pas ses pensées. Classe !

Mais heureusement : Clean and Dry Intimate Wash est là pour débarrasser la belle de cette caractéristique si peu flatteuse et leur rendre le sourire à tous les deux…

On nous avait fait le coup du sexe trop proéminent, des grandes lèvres trop grandes, des petites toutes flapies… Maintenant, il va falloir compter avec la couleur. C’est vrai que le business du sexe… Je me demande si le produit est le même que celui qu’utilisait Michael… 

Repost 0