Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 11:17

... une nouvelle pub bien ficelée et qui tranche sévèrement avec la communication habituelle de la marque. Out, donc, la camionnette bleue, rouge et jaune, et welcome le clip tendance, qu'on pourrait presque croire sorti de chez un réalisateur über-tendance. Au menu : des couleurs, du dynamisme, un son très pop et un virage à 360°.

 En effet, le contrat de confiance a semble-t-il cédé la place à une opération séduction en direction d'une clientèle plus jeune, avec des codes bien différents de ceux de ses géniteurs. On y parle tactile, interactivité, réseaux sociaux, partage. Il est bien loin, le temps où on savait qu'on s'adressait à Darty pour le service client.

Des références qui parlent donc à une génération férue de nouvelles technologies mais qui risque de laisser sur le carreau la cible habituelle de la marque. Le clip s'adresse à des technophiles, nouveaux prescripteurs au sein du foyer quand les parents abandonnent devant une offre qu'ils ne comprennent plus.

DartyBox, internet, télévision numérique et ses dizaines de chaînes, la télé de Papa est aux oubliettes et bien malheureux sont ceux qui se contentent encore de six chaînes (que dire de ceux qui n'ont jamais zappé au-delà de la troisième, qu'ils appellent encore FR3?). Désormais, on se connecte 24h/24, on chatte, on zappe, on enregistre sur disque dur (comment? mais où sont passées mes VHS?), on tweet, on like et on échange sans limite.

Le clip Darty, c'est un peu tout ça à la fois. Un fouillis sans nom pour les techniquement inadaptés, un discours aussi abstrait que le clip est créatif. Quant à la musique, signée The Phenomenal Handclap Band, elle aurait tout aussi bien sa place sur un dancefloor hype. Psychédélique et multitâche, le Darty nouveau est arrivé!

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 14:41

Barbra Streisand de Duck Sauce, je vous en ai parlé ici. Et bien histoire de célébrer l'une de nos gloires nationales, l'équipe de Tout le monde il est beau sur Canal+ a réalisé une parodie bien vue. Partant d'un morceau dont les paroles sont certes assez simples (ouhouhouhouhouhouhouhouhouhouhou, Barbra Streisand), il nous ont pondu un clip dans le même esprit que l'original, avec son lot de people, et des paroles modifiées (ça a dû être difficile, ça!) pour l'occasion. Le résultat est on ne peut plus sympa, et au final s'écoute aussi bien que l'original (non, je ne parle pas de Boney M).

 

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 12:56

Un petit air old school avec un rythme mené tambour battant, voilà ce que propose Pigeon John avec son titre The Bomb qui porte bien son nom. C'est un peu comme une bombe lâché dans vos oreilles, qui invite à se déchaîner pendant un peu plus de trois minutes. Ca met de bonne humeur, ça donne la pêche, ça vous remue les méninges et le reste !

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 18:30

Plus de trois ans qu'elle est sortie et que j'en rêve... Mes amis l'ont fait : depuis samedi, j'ai une nouvelle venue à la maison. Elle s'appelle PS3 et vient se caler entre la Wii et la PS2. Une vraie geekette comme on n'en fait plus!

PS3.jpg

Ma nouvelle amie est belle, aux lignes pures et a plusieurs qualités que ses copines n'ont pas : elle lit les Blue Ray, se connecte à internet, me permet de jouer en réseau (ok, la Wii aussi), de gérer des galeries photos, des vidéos, de charger tout un tas de trucs dont je ne sais s'ils sont vraiment utiles, mais qui les rendent par conséquent parfaitement indispensables.

A moi, donc, les soirées gaming, seule ou accompagnée, à dépasser la vitesse autorisée en jouant des pneus pour faire sortir de la route mes concurrents, les karaockés endiablés sur fond de Blondie ou de Black Eyed Peas, ou encore la baston à l'ancienne (Tekken rules!).

Pour ceux qui se demanderaient si ce blog mérite encore son titre, je répondrai qu'il serait temps qu'ils ouvrent les yeux : la tendance est à la geek attitude, cheveux en bataille et lunettes à grosse monture (même si, pour ma part, j'ai opté pour une éradication de ma myopie - quand on a suffisamment de geek-crédibilité, on peut se permettre ce type d'outrage).

Foncez donc à la FNAC vous offrir une console digne de ce nom et organisez des soirées gaming, tellement plus in que les sorties en boîte (d'ailleurs, peut-on encore sortir à Paris sans s'ennuyer..?), la tendance vous le rendra ! 

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 11:06

Et oui, il m'en aura fallu du temps pour aller voir le dernier-né des studios Disney. Une conte de fées qui remonte à loin, très loin... Mais tout le monde le sait : les grandes filles aiment les contes de fées. Donc direction le ciné avec une autre grande fille en mal de belles histoires.

Raiponce.jpg

Le pitch : Alors qu'elle est va accoucher, la reine est très malade. Seule solution pour la sauver : trouver la fleur de soleil (née d'une goutte de soleil tombée du ciel). Mais une vilaine sorcière la garde jalousement car elle lui permet de rester jeune. Les gardes du roi trouvent quand même la fleur, l'apportent au palais, ce qui sauve la reine et confère à la chevelure de sa fille les mêmes pouvoir que la fleur. il n'en faut pas plus à la sorcière pour décider d'enlever la princesse et de la séquestrer dans une tour. Mais pour ses 18 ans, la princesse devenue grande ne rêve que d'une chose : aller voir les lanternes qui s'envolent dans le ciel chaque année pour son anniversaire...

 

Comme dans tout bon conte de fées qui se respecte, il y a un prince. Enfin, celui-là est plutôt le prince des voleurs, et il atterrit un peu par hasard dans la tour de Raiponce qui, bien évidemment, va en profiter pour lui demander d'aller voir les lumières dans le ciel. Avec un guide recherché, dont la tête est mise à prix, l'aventure n'est pas de tout repos, et les choses ne s'améliorent pas quand le sorcière se rend compte que la jolie Raiponce s'est évadée de sa tour...

 

Bien sûr, il n'y a pas de grande intrigue dans Raiponce. Après tout, on connaît tous (plus ou moins) l'histoire, et même enjolivée par Disney, il n'y a pas de grande surprise. Pourtant, les dessins sont beaux (même avec une princesse aux yeux qui lui mangent la moitié du visage, dur!) et, gros atout de ce film, on n'a pas droit à quatorze chansons à la minute, ce qui avait tendance à m'exaspérer un peu dans certains Disney. Quant au héros, et bien pour une fois il ne s'agit pas d'un prince valeureux, mais d'un voyou, certes beau gosse contrairement à tous ceux qu'il fréquente, qui ne rêve que d'avoir son propre château. Un peu comme si Shrek rencontrait Aladdin. Quant à Raiponce, outre son excroissance orbitale, elle a les cheveux dont on rêve toutes : longs, forts (elle peut quand même les utiliser pour remonter la sorcière jusqu'à sa tour), soyeux... Pas de commentaire...

 

Le verdict : pas transcendant, mais mignon. Un joli moment à passer avec des enfants (mais si, votre petite cousine que vous devez garder mais avec qui vous ne savez pas quoi faire) ou avec une bonne copine (avant d'aller casser du sucre sur le dos des mecs). Rien de palpitant, mais un peu de rêve ne fait jamais de mal...

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 11:33

Mon premier coup de coeur de l'année. La BO de mes journées et soirées à la maison depuis Noël (le CD était sur ma liste et comme j'ai été très sage, le Père Noël me l'a posé au pied du sapin). 

Ivory-Tower.jpg

Chilly Gonzalès, donc, musicien talentueux s'il en est, complètement égocentrique et dont le degré de modestie rivalise avec le QI d'une huître (il s'est auto-baptisé"The Musical Genius"), mais que diantre, ne nous arrêtons pas à la personnalité du monsieur qui, soit dit en passant, a tout de même battu le record du monde du concert le plus long en 2009. Sa musique, en revanche...

Doux mélange électro-pop teinté de piano, instrument dans lequel l'artiste se distingue en véritable virtuose. Les textes (peu nombreux) sont acides, comme la charade de I am Europe, les rythmes sont un appel à la fête (You can dance), avec de faux-airs de disco-funk. Tout un programme!

A l'arrivée, la BO d'Ivory Tower (film réalisé par Gonzalès) est à l'image du personnage : un savant mélange des genres, soutenu par une maîtrise musicale hors-normes. A écouter sans discontinuer...

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 18:38

Après les bonnes résolutions de début d'année, me voilà rattrapée par autre chose : mon anniversaire. une étape de plus, une année de plus et, évidemment, le temps d'un nouveau bilan. Là où j'ai de la chance, c'est qu'il n'y a pas grand-chose de nouveau depuis le nouvel an.

Joyeux-anniversaire.gif

Donc, par coquetterie, je tairai mon âge. Il y a un moment dans la vie d'une femme où il faut savoir faire preuve de discrétion à ce sujet, et je pense que ce moment est arrivé.

Où en suis-je donc de ma petite vie aujourd'hui? J'ai un travail, un vrai, avec un bureau, un patron, un salaire. Oui, alors ça c'est quand même la grande nouveauté par rapport à l'année dernière où je voltigeais encore en électron libre, de site web en rédaction d'articles pour une agence de presse (qui ne m'a toujours pas payée d'ailleurs. Encore un peu et je donne son nom).

J'ai également réalisé un site pour une ONG. Je me suis cassé la tête, j'ai vraiment bossé, tout ça en sachant que c'était juste pour la gloire (le site était un cadeau, ma BA de l'année en quelque sorte), mais j'ai apporté ma petite pierre à l'édifice de la planète : j'ai participé à mon niveau et je n'en suis pas peu fière.

Et puis il y a ce vieux monsieur que je croise presque tous les matins dans le métro (ah oui, parce que je prends le métro, maintenant, mon pauvre vélo se sent bien seul, mais tant qu'il ne fera pas beau il restera à l'abri). Il ne le sait pas, mais, systématiquement, je lui donne la dernière pièce de mon porte-monnaie. Parce qu'il me fait de la peine et que je me dis que si ça l'aide, ce ne sont pas quelques euros qui vont me manquer (quoique, ça commence à faire...).

Mais ma grande découverte de l'année, c'est Bali. Bali, sa culture, ses paysages magiques, ses fonds époustouflants... Bali la magnifique. Et cette découverte m'a non seulement donné le goût de la plongée (I'm dying to dive again) et du surf (oui, on peut commencer le surf après 15 ans), mais aussi renforcé mon envie de voyager. Si je m'écoutais, je partirais faire le tour du monde en passant mes niveaux de plongée pour devenir dive master (ou instructor, pourquoi voir petit?) pour gagner ma croûte. Comment ça "je n'ai plus l'âge de ces conneries"? Pfff... Je demande une dérogation à l'état civil...

Enfin, il y a ce blog, qui va évoluer au fil des semaines. Et qui va être rattaché à mon site. Ben oui : maintenant que je ne suis plus attachée de presse, plus la peine de me cacher pour écrire. Non pas que j'aie utilisé ce blog pour parler de mes clients, non, ce serait même plutôt le contraire : je n'y ai jamais parlé que de ce dont j'avais envie de parler, et je ne voulais pas prendre le risque qu'un client me demande un article. Je reste indépendante dans mon écriture... C'est beau, non?

Alors JOYEUX ANNIVERSAIRE à moi!

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 11:29

2011 est bel et bien là. Il est donc temps de revoir l'organisation de ce blog. D'une part parce que mes centres d'intérêt ont évolué, d'autre part parce que mon nouveau travail m'amène à réfléchir sur de nouveaux sujets, alors autant en parler ici aussi.

2011.jpg

Donc on zappe les catégories "Trendy or not trendy" (plus envie, mais ça a dû se voir, depuis le temps que je n'y ai rien écrit, donc tout ce qui se rapporte à la mode sera dans la rubrique "Absolutely Fashion"), "Planet People" (parce que, si ça fait de l'audience, ça me casse les pieds plus qu'autre chose de m'y coller), "Revue de presse" (idem, z'avez qu'à lire les magazines), "Coups de coeur" (qui fusionne avec "Absolutely Addictive").

Et on accueille le petit nouveau : "Jeux de com'" (sur la communication, le marketing, la pub - sans blague).

J'espère que tout ça vous plaira et que vous continuerez à me rendre visite (voire à conseiller à vos amis de le faire).

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 13:05

Punchy punchy, Le tigre! Et avec Deceptacon, c'est un pur morceau punk féministe comme on en fait peu. A écouter les jours où le réveil ne suffit pas...

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 16:27

Tout d'abord, je tiens à vous souhaiter une bonne année à tous : que 2011 voie vos plus beaux rêves se réaliser. Voilà, ça, c'est fait.

Et je commence l'année avec une gentille moquerie à l'attention du service communication du Printemps. Etes-vous allé(e) y faire un tour dernièrement (genre pour vos courses de Noël, au hasard...)? Si oui, vous n'avez pas pu manquer les grands panneaux dans les escalators annonçant qu'on pouvait se faire prendre en photo avec le Père Noël. Aaah, le Père Noël, ce vieux vicieux (celui des grands magasins, hein, pas le vrai) qui prend des enfants sur ses genoux pour mieux leur faire miroiter la lune...

Santa-Claus.png

Bref, pour les francophones, pas de souci : Père Noël se dit toujours Père Noël in French et a priori vous aurez tous compris. 

Là où ça se corse, c'est pour les anglophones, à qui le service communication a servi du "Father Christmas" en veux-tu en voilà. Or... Father Christmas... c'est une expression tombée en désuétude depuis un bail. A croire que la buse en charge de la communication autour de Noël s'est contentée de faire un tour sur Google en cherchant "traduire Père Noël en anglais". Je l'ai fait, juste pour voir, et s'il est vrai que "Father Christmas" est la première expression qui apparaît (là, tout en haut de la page), juste en-dessous il est écrit "Dictionnaire : Santa Claus".

Alors quoi? Elle sait pas lire la chargée de comm' du Printemps? Ou bien elle ne cherche pas plus loin que le bout de son nez? Non, parce qu'on nous en fait des tartines pour apprendre l'anglais aux enfants, mais si les communiquants s'y mettent pour nous coller des fautes en 4 par 3 (bon, ok, les panneaux n'étaient pas si grands, j'exagère peut-être un tout petit peu).

D'ailleurs, si elle avait eu deux sous de jugeotte, la chargée de comm', elle aurait fait appel à des références culturelles simples : la grande Eartha Kitt chantant Santa Baby, ça ne lui dit rien? Bon, si elle est trop jeune, Madonna, Kylie Minogue et même les Pussycat Dolls ont fait des reprises... 

C'était donc le premier coup de gueule de l'année, et je m'en vais en rajouter une couche : si la pauvre stagiaire chargée de la communication a fait la faute, on peut le lui pardonner. Mais que dire de la responsable de la communication qui a validé..? Allez, j'arrête pour cette fois-ci ;-)

Partager cet article
Repost0