Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Welcome

  • : Absolute Trendsetter
  • Absolute Trendsetter
  • : Variations d'une trendsetteuse parisienne qui parle de la mode, des tendances, de l'actu, de ce qui fera ou ne fera pas les tendances de demain
  • Contact

Recherche

1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 12:08

Je ne sais pas si vous avez récemment mis les pieds au cinéma, mais il s'y passe de drôles de choses. A l'heure où les marques redoublent d'ingéniosité pour développer leur image et rameuter du client, le racolage de mauvais goût semble ne pas en effrayer certains. C'est le cas de Fanta qui propose des publicités au ras des chaussettes.

Alors que la marque a opté pour une pub télé qui ne manque pas de pêche, avec en fond sonore les Ting Tings qui ont fait un sacré carton l'année dernière, sa campagne ciné milite pour un humour très premier degré niveau QI d'oursin pas très futé. En scène : un ado "représentatif" du puceau boutonneux et le professeur Kassos, alias Elie Semoun, à l'humour duquel je ne peux malheureusement pas adhérer. 

Le professeur Kassos, c'est cet "éminent chercheur diplômé en ontologie fine de l'université des américains des Etats-Unis de Californie". Tout un programme! Un chercheur qui cherche des solutions à la problématique du jeune puceau et lui propose du Fanta pour y remédier. Je vous laisse juger du quotient humoristique de la vidéo...

 

Ce qui est étonnant, c'est que Fanta, bien que n'étant pas la marque la plus classe qui soit, ait opté pour une telle campagne alors même que la pub télévisée est plutôt bien réussie. La pub sur petit écran, c'est le moment d'aller faire la vaisselle ou de se brosser les dents, tandis qu'un spectateur dans une salle de ciné est potentiellement plus à l'écoute des messages diffusés (bien que l'iPhone et ses applications en détournent plus d'un de l'écran). La démarche de Fanta est donc bien d'associer son image à celle affligeante d'un comique doté d'un manque de finesse flagrant.

Et pourtant... Dans la salle, la publicité suscite quelques rires. Faut-il en déduire que le quotient intellectuel du français moyen avoisine celui d'une huître? Si c'est le cas, la publicité bas de gamme a de grands jours devant elle et un public tout trouvé. Pour ma part, je suis abasourdie devant un tel flot de vulgarité sans la moindre trace de finesse. C'est ça la France, comme dirait l'autre...

Partager cet article

Repost 0
Published by Sasha - dans Jeux de com'
commenter cet article

commentaires

geoffroy 01/12/2010 12:47


Article interessant et bien amené. Mais je ne comprend pas très bien le coup de gueule.

1. Fanta est une marque pour jeune, et la série du professeur Kassos leur est destinée. Au niveau cohérence, il y a pire.

2. Ensuite, qui n'a pas ri aux petites annonces d'Elie Semoun ? En tous les cas personnes ne les a critiqué. Sur le même modèle, je ne vois pas en quoi le publicité de Fanta est plus abrutissante
que ces petites annonces.

3. Enfin, Fanta montre dans cette publicité que sa boisson n'aide pas les jeunes à devenir "cool". Cette publicité se moque en quelque sorte de toutes ces campagnes qui vous font croire que boire
du Coca, ou manger un Crunch, ca va faire de vous un mec trop hype.

4. Personnellement, je dis merci à Fanta qui m'a fait rire et m'a rappelé que j'avais le DVD des petites annonces d'Elie Semoun. Et je préfère voir ce genre de campagne plutôt que des publicités
consensuelles qui n'ont rien à faire avec des produits telle qu'une boisson gazeuse.


Sasha 03/12/2010 15:12



Oui, bon, alors ce n'est même pas un coup de gueule, appelons ça plutôt un constat. Maintenant, après audit auprès d'un panel représentatif, il semblerait que cette pub fasse rire un peu moins de
la moitié des spectateurs (les hommes) alors qu'elle reçoit un accueille pour le moins tiédasse auprès de l'autre moitié (les femmes). Visiblement, les récepteurs mis en jeu ne sont pas les
mêmes. De là à extrapoler sur le manque de synapses chez certains ;-)