Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Welcome

  • : Absolute Trendsetter
  • Absolute Trendsetter
  • : Variations d'une trendsetteuse parisienne qui parle de la mode, des tendances, de l'actu, de ce qui fera ou ne fera pas les tendances de demain
  • Contact

Recherche

23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 11:37

Les ponts de novembre sont propices aux petites escapades en terre étrangère. Pour ma part, j’ai commencé par aller fêter Halloween dignement (totalement antinomique) de l’autre côté de l’Atlantique, à Baltimore plus précisément. Mais avant d’enfiler mon costume d’infirmière délurée, je suis passée par la fameuse case shopping et ai jeté mon dévolu sur Abercrombie & Fitch (qu’on trouve, certes, à Paris, mais pas tout et certainement pas au même prix) et Victoria’s Secret (qu’on ne trouve toujours pas dans notre belle capitale et dont les frais de livraison et taxes vers la France sont si importants que ça dissuade illico de commander en ligne).

Petit retour sur mes achats raisonnés de ce début de mois.

Gilet AbercrombieTout d’abord, on rejoint l’esprit preppy avec un cardigan rayé fuchsia et bleu marine (une longue discussion entre bleu marine et noir semble avoir tranché pour le bleu marine en dernière minute et à côté d’un legging noir, mais certains ne sont toujours pas convaincus – donc ce sera bleu marine OU noir, selon l’humeur et la façon d’assortir). Il est long, donc idéal pour porter sur un legging avec un petit top un brin trop court autrement.

Le preppy, inutile de vous le répéter, c’est pile poil la tendance. On le voit sur Alexa Chung et ses copines, même votre stagiaire sait le mixer avec élégance. Donc on n’hésite pas sans pour autant tomber dedans la tête la première (trop de preppy tue le preppy, c’est bien connu). Idée fashion : on superpose le maxi-gilet Abercrombie sur une mini en cuir (à la place du legging) avec des bottes plates et un top près du corps. L’équation serait impossible (ou en tout cas risquée) sans le gilet pour dédramatiser la mini en cuir + le top moulant, même si les bottes plates font déjà une partie du boulot.

Passons ensuite aux chemises. Le carreau a la forme et la tendance est loin de s’être essoufflée en cours de route. On pioche donc allègrement dans le vestiaire coloré pour dénicher deux chemises girly (et en promo ! merci les mid-season sales de nos amis américains, avec eux on tombe toujours bien). La première fait plus été, je vous le concède, avec ses coloris pastels, tandis que la seconde est doublée et, comble du détail qui tue : avec une doublure différente. On aime le détail des petits carreaux quand on retrousse les manches.

Chemise Abercrombie 1Chemise Abercrombie 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour porter la chemise à carreaux, on ne va pas chercher bien loin : un jean, des tennis ou des bottes plates (tiens, encore elles), quelques bijoux pour féminiser le tout et le tour est joué ! On évite cependant l’option chemise ouverte sur débardeur : 1. il fait froid et 2. les nineties c’est fini…

Quant à Victoria’s Secret, j’ai craqué pour du hot pink rebaptisé pour l’occasion berry gloss (une vraie fille, je vous dis) et j’ai fait une razzia sur les push up qui vous font des seins… rebondis..? sans passer par la case chirurgie et des cheekies, ces culottes ultra-échancrées qu’on ne soupçonne pas sous les vêtements, mais qui sont tellement plus chics qu’un G-string

Victoria's Secret Very Sexy cheekiesVictoria's secret Very Sexy bra

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De façon surprenante, pas de chaussures cette année. Il faut dire que Baltimore n’est pas non plus le comble de la fashion made in USA. Loin de NY et LA, on revient sur les basiques et on fonce sur les marques emblématiques. Du basique,  donc, mais avec chic.

La prochaine fois, je vous expliquerai comment j’ai dévalisé TopShop à Londres…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nine Trendy 25/11/2011 10:31

L'injustice totale : Victoria's Secret qu'on ne peut tout simplement pas s'offrir dignement ici. Rhaaaaa.
Le cardigan est à tomber.