Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Welcome

  • : Absolute Trendsetter
  • Absolute Trendsetter
  • : Variations d'une trendsetteuse parisienne qui parle de la mode, des tendances, de l'actu, de ce qui fera ou ne fera pas les tendances de demain
  • Contact

Recherche

7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 12:35

On poursuit la semaine en mode “j’aime pas”. Cette fois-ci, pas de coup de gueule contre les salles de ciné inconfortables ou les bonnes mauvaises idées de nos élus. Non, il s’agit juste de ma pomme et de mes expériences via les sites de rencontres.

Jusqu’à présent, je m’étais considérée un peu comme une privilégiée : à part quelques rencontres où j’ai franchement eu l’impression de perdre mon temps, je n’ai pas eu de vraiment mauvaise surprise (et encore moins de détraqué en puissance ce qui, apparemment, peuple ce genre de site). Non, pour moi, tout se passait plutôt bien, mis à part des ratés, mais sans plus.

Jusqu’à aujourd’hui…

Je le sentais mal, ce petit déj… Déjà, je n’avais pas envie de me lever. A tel point que, à peine un œil ouvert, j’ ai allumé le téléphone en attendant le sms d’annulation. Rien. Enfin si, le plombier, mais ça n’a rien à voir. Bon… Peut-être mon intuition n’était-elle pas la bonne, même si ça faisait des semaines que j’hésitais : définitivement, je ne le sentais pas ce mec… En même temps… Je sais bien qu’il faut “laisser sa chance q au produit”, mais il en faisait un paquet, de fautes, dans ses messages, le pas si jeune homme (ça m’apprendra à taper dans les quadras, ça !).

Bref, je me prépare et je sors, ô comble de l’horreur, le ventre vide pour me rendre au Murat (je sais : show off à 9h du mat’ c’est un peu hard, mais là encore “laissons sa chance au produit”). Dans le métro, un sms : “dans 10 minutes”. Finalement, peut-être que ce n’est pas un canular, le truc “trop beau pour être vrai”. Malgré tout, je ne le sens pas, non…

Arrivée devant, je préviens que je suis là.

Rien…

J’envoie un second message.

Rien…

Un troisième pour dire que je rentre chez moi.

Rien…

Ce n’est qu’en arrivant dans mon quartier que je reçois ce message d’une délicatesse folle : “j’aime pas les grosses cuisses. Désoler”. Classe ! Et toujours cette orthographe parfaite digne d’un gamin de CE1 qui n’aurait pas appris sa leçon. Moi, je n’aime pas les hommes sans aucune éducation !

Reprenons : le mec me donne rendez-vous, ne se pointe pas et me fait une réflexion sur mes cuisses (alors que je n’ai pas vu sa tête – si ça se trouve il fait 1,60m et 100kg, avec pas un cheveu sur le caillou). Alors : 1. j’aurais dû me méfier – on ne choisit pas un pseudo comme BadBoys (sic ! au pluriel en plus, heureusement quelqu’un a dû lui faire la réflexion car il est revenu au singulier depuis) par hasard. Je ne dois m’en prendre qu’à moi : j’étais prévenue – même si pour moi un mauvais garçon tient plus de Robert Downey Jr que du sale con qui n’a rien dans le caleçon (viens me le dire en face, tiens, pour voir…). 2. je ne suis certes pas Kate Moss, mais je rentre dans un jean taille 28, alors faudrait voir à pas pousser mémé dans les orties quand même !

Bref, avis aux célibataires inscrites sur Adopte un mec : si vous tomber sur un BadBoy de quarante et un an qui vous propose de vous emmener au bureau en Z4 (besoin de compenser, peut-être ?), passez votre chemin.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

melle_coco 08/07/2011 13:15


Surtout qu'il est certainement venu en 4L...ou en vélib', le vieux chauve dégueu. Vu l'éducation je comprends qu'il soit inscrit sur un site celui-là. A mon avis il va y rester un bon moment.

jean 28 --> grosses cuisses o_O ? mmm. N'a-t'il pas fait mention de myopie ?