Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Welcome

  • : Absolute Trendsetter
  • Absolute Trendsetter
  • : Variations d'une trendsetteuse parisienne qui parle de la mode, des tendances, de l'actu, de ce qui fera ou ne fera pas les tendances de demain
  • Contact

Recherche

4 juillet 2011 1 04 /07 /juillet /2011 12:22

GaumontLa semaine dernière, c’était la fête. Pas celle de l’indépendance des Etats-Unis (non, ça c’est aujourd’hui). Ni la fête nationale (ça c’est dans 10 jours). Non, c’était tout simplement la fête du cinéma. Rendez-vous annuel où on passe ses journées dans les salles obscures au lieu de profiter du soleil, tout ça pour avoir accès à des films pour un prix raisonnable (aaah, la belle époque des films à 5 francs..!).

Donc, qui dit fête du cinéma dit multiplication des passages en salles et visites de cinéma à gogo. Si je n’ai vu que six films (y en a qui bossent), j’ai toutefois pu expérimenter la nouvelle version des cinémas Gaumont. Gaumont, à la base, ce sont mes cinés préférés. D’abord parce qu’il y en a un tout près de chez moi, un autre où je fais du sport, encore un autre pas loin du bureau et enfin à Montparnasse, ce qui arrange certains amis vivant dans le 17ème (sic !).

Donc, Gaumont. Sa carte de fidélité qui fonctionne un peu quand ça l’arrange (le nombre de fois où j’ai dû envoyer un mail pour expliquer que j’étais allée à cinq séances différentes durant le mois, alors merci de ma filer ma place gratuite) et… ses salles “ultra-modernes”. Oui, parce que si, de prime abord, les salles paraissent top, en grattant un peu on s’aperçoit que c’est le retour des petits cinés de quartier, avec toutes leurs options dont on se passerait bien.

Premier constat : Montparnasse. 12 salles. Dont 7 n’ayant pas la clim. Ben tiens. En plein mois de juin… Et ce n’était pas un incident de dernière minute, non : des personnes ont fait remarquer que ça faisait plus de 15 jours. Gaumont, toujours aux petits soins pour ses clients priorité aux économies.

Second constat : Opéra. Moins de salles. Mais évidemment une qui n’a pas la clim. Ca commence à faire beaucoup, non ? Par 35°C, on dit “Merci A bas Gaumont !”

Troisième constat : Opéra toujours, mais Montparnasse aussi. Le son qui crachouille. Dès qu’un certain nombre de décibels est dépassé, ça vous chatouille les oreilles avec des vibrations qui ne sont pas les bienvenues. Passe encore pour “My Little Princess”, beaucoup moins pour un film d’action. Gaumont, ça fait mal aux oreilles.

Conclusion : Gaumont, c’est le revival des petits cinés, l’ambiance “pas changé depuis sa création”, confort en option et qualité de diffusion du film au rabais. Tout ça sans le charme du petit ciné. Gaumont, payez le prix, renoncez à la qualité !

Partager cet article

Repost 0
Published by Sasha - dans Coups de Gueule
commenter cet article

commentaires