Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Welcome

  • : Absolute Trendsetter
  • Absolute Trendsetter
  • : Variations d'une trendsetteuse parisienne qui parle de la mode, des tendances, de l'actu, de ce qui fera ou ne fera pas les tendances de demain
  • Contact

Recherche

16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 15:07

France d'en haut DSKComment ne pas succomber à la tentation, comment résister à l’envie d’aborder le sujet DSK ? DSK qui fait la une du Figaro, DSK qui roule en Porsche (à gauche, ça passe mal : en France on roule à droite –hum, ok je sors), DSK qui tenterait de violer tout ce qui porte jupe et petite culotte (quoique… si petite culotte il n’y avait pas, cela arrêterait-il le grand méchant loup ?)…

A un an de la présidentielle, cette affaire tombe à pic, une bonne miche de pain béni pour les candidats de droite (et ceux de gauche à qui le – feu – grand favori des sondages faisait de l’ombre). Une affaire qui montre le vilain patron du FMI sous son meilleur jour : un carnassier aux dents longues et à la langue acérée (comme sur la une du Daily News le révèle), un chasseur de jupons qui ne peut se retenir de déballer son arme secrète (plus tant que ça, visiblement, beaucoup l’auraient vue) devant les représentantes du sexe faible.

Oui, bon, alors, une fois de plus, je vais me faire l’avocat du diable.

Le PervDSK aimerait (trop ?) les femmes qui ne le lui rendraient pas. La triste affaire Tristane Banon (prénom prédestiné) semble sortie tout droit de nulle part. Pensez-y : des faits qui remonteraient à 2002. Genre : un mec tente de me violer, mais je me laisse persuader par ma gentille maman qui ne pense qu’à mon bien de ne pas porter plainte (c’est drôle, mais la gentille maman en question est tout de même candidate aux primaires socialistes. C’est fou qu’elle en parle juste maintenant… Je ne vois vraiment pas ce qui la pousse à révéler cette affaire au grand jour… Y trouverait-elle un intérêt personnel..? Non, ce serait mal, ça..!). Et puis, comme ça, des années après, je me dis que, finalement, peut-être que je pourrais participer à la chasse aux sorcières (on ne sait jamais, ça pourrait peut-être relancer la vente de les écrits oubliés – ouh ! que je suis méchante !).

Passons…

Sans dire que DSK est un enfant de chœur (faudrait viser à pas pousser mémé dans les orties), il se trouve que cette affaire arrive au moment opportun et que ça arrangerait bien du monde que le sieur patron du FMI se fasse enfermer (aux USA, on ne badine pas avec le viol, suffit de regarder New York unité spéciale pour le savoir). De là à sauter sur la théorie du complot, il n’y a qu’un pas. Que je ne franchirai pas. Pourtant, il n’est pas idiot, le bougre. Addiction au sexe, je veux bien, difficulté à se contrôler, aussi, mais juste quand ça peut détruire sa carrière et le priver de la petite sauterie des présidentielles ? Peut-être que, comme pour l’un de mes amis, la fuite du cerveau passe par l’éjaculation.

Non, parce que bon. Admettons qu’il ait voulu se payer une petite entorse extra-conjugale. Il aurait aussi bien pu s’offrir les service d’une gentille escort girl qui ne lui aurait rien demandé de plus que son salaire. Alors tenter de sauter la femme de chambre… à qui de toute façon il aurait bien dû donner un petit quelque chose en dédommagement et pour s’assurer de sa discrétion… Ca se monte à combien, ce genre de service, aujourd’hui..? Pas si loin que ça du prix d’une dame de petite vertu, non ? Et ça aurait évité tout ce patacaisse qui fait trembler la France (on pouvait toujours taper sur Berlusconi, tiens !).

Donc résumons. Les hommes politiques devraient toujours faire appel à des professionnelles plutôt qu’à des femmes de chambre sous-qualifiées pour la mission qu’on leur confie. Quant à moi, je crois que je vais demander la nationalité italienne ! (ça fait meilleur genre par les temps qui traînent)

Partager cet article

Repost 0

commentaires