Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Welcome

  • : Absolute Trendsetter
  • Absolute Trendsetter
  • : Variations d'une trendsetteuse parisienne qui parle de la mode, des tendances, de l'actu, de ce qui fera ou ne fera pas les tendances de demain
  • Contact

Recherche

12 septembre 2008 5 12 /09 /septembre /2008 09:14

Il est des films qu'on n'irait pas voir sans y être invitée. Parce qu'on ne se serait même pas posé la question, parce qu'on n'y aurait pas songé, parce qu'on n'aurait même pas été au courant de leur sortie. "Mariage chez les Bodin's" fait partie de ces films. Evidemment, j'avais vaguement entendu parler de la compagnie des Bodin's", mais je n'avais aucune idée du résultat. Alors, quand j'ai reçu l'invitation à l'avant-première du film, j'ai décidé d'aller voir ce que pouvait donner.

Le pitch: Christian Bodin, âgé de 50 ans et vivant avec sa mère, doit épouser Claudine, cantinière du village. Une équipe de journalistes va filmer les 10 jours précédant la noce, et on assiste donc, sous forme de reportage, à la vie de nos campagnes, entre chasse au cerf à l'oreiller, fabrication des fromages de chèvre dans des conditions plus que traditionnelles (entre étagère bancale, mort aux rats et chaleur étouffante), les amis de toujours qui n'en reviennent pas de passer à la télé... Le tout avec des personnages hauts en couleurs, aux dents si pourries qu'on ne peut imaginer que cela existe dans la vraie vie...

Alors c'est sûr, la vie rurale, moi, parisienne de souche, je connais mal, mais là... C'est une caricature étrangement dérangeante qui m'est apparue. Et une question s'est imposée: est-ce vraiment cela la France profonde. Parce que ces personnages, qui deviennent attachants au fur et à mesure que les images défilent, n'en sont pas moins des ploucs, montrés comme tels, si terre à terre qu'ils poussent à rire de par leur naïveté et leur manque de culture.

On se retrouve donc face à un dilemme important: doit-on, ou pas, se moquer de ces petites gens, vivant une vie simple et naturelle, au rythme des saisons, victimes d'un administration qu'ils ne comprennent pas toujours et qui leur impose des conditions de travail régies pas des règles inconnues de ces campagnards à l'ancienne? Est-ce une fiction totale ou bien, puisque la troupe des Bodin's est originaire de Touraine et s'inspire de l'environnement de la petite bourgade d'Abilly, une exagération, une
parodie extraordinaire..?

Verdict: c'est avec un sentiment étrange que je suis sortie de cette projection, indécise quant à mon propre avis. Avais-je aimé le film, ou pas? Etait-il digne d'intérêt ou bien était-ce un simple moment à passer? A vrai dire, plus j'y pense, plus mon malaise s'accroît: si c'est une parodie, elle est filmée de façon trop documentaire pour être vraiment drôle. Si c'est un "reportage", je le trouve à la limite de la moquerie facile. Mais puisque les Bodin's sont du cru, je préfère penser qu'ils ne se rendent pas compte de l'image renvoyée par leur comédie...

Partager cet article

Repost 0

commentaires