Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Welcome

  • : Absolute Trendsetter
  • Absolute Trendsetter
  • : Variations d'une trendsetteuse parisienne qui parle de la mode, des tendances, de l'actu, de ce qui fera ou ne fera pas les tendances de demain
  • Contact

Recherche

14 août 2008 4 14 /08 /août /2008 20:38

Lundi après-midi, j'avais rendez-vous à Aubervilliers, dans un garage pour faire poser un boîtier magique sur ma voiture. Grâce à lui, je vais payer moins cher en assurance parce que tous mes déplacements seront fliqués entre GPS et GSM, et que donc mon assureur saura au kilomètre près la distance que je parcours dans l'année. Bien entendu, le garagiste avait oublié le rendez-vous et m'a annoncé avec un grand sourire que je n'avais qu'à repasser une heure plus tard. Et que fait-on à Aubervilliers..?

On se balade! Soleil léger, magazine à la main, je suis partie à la recherche d'un banc où me poser pour dévorer ma lecture de bonne femme. Me voici donc sur l'avenue Jean Jaurès, nationale fortement fréquentée qui sépare les jolies villes d'Aubervilliers et Pantin. Pas un banc en vue, pas un seul. Ni de parc, rien. Le désert total à l'exception des terrasses de petits bistrots, mais bon... moi je voulais seulement me poser, et puis je n'avais pas la moindre envie de prendre un verre.

C'est alors que je vois du coin de l'oeil, à sa fenêtre, au rez-de-chaussée, sur la nationale, un homme en train de se masturber. Si, si! T-shirt rouge et rien en bas, le monsieur se faisait du bien en matant les voitures. Bien évidemment, je n'ai pas échappé à l'attitude cartoon: un truc sur le côté, à peine le temps de réaliser que je me retourne d'un coup! Et bien je n'ai pas été déçue..!

Alors évidemment, on sait que les hommes adooooorent les voitures, mais il y a des limites à tout, non? Pas gêné le moins du monde, l'homme m'a adressé un grand sourire. Ben voyons. Comme si on se connaissait depuis des lustres et que la situation était des plus normales. En même temps, il ne faisait de mal à personne, et puis bon, je n'avais pas non plus l'intention de m'attarder. Je me demande tout de même à quel point ce monsieur n'avait pas conscience su ridicule de la situation. Non, parce que bon, ce n'était pas non plus un éphèbe au charme ravageur, ni un Rocco impressionnant. Alors, à quoi bon étaler le peu de marchandise au vu et au su de tous..?

J'en viens donc à me dire que les hommes n'ont vraiment pas froid aux yeux, et encore moins ailleurs! Les complexes, visiblement, ce n'est pas leur truc. N'importe qui aurait pu passer par là, et le voir en tête à tête avec lui-même sur fond de traffic ininterrompu: les enfants qui jouaient à peine quelques mètres plus loin, les flics aussi, ou encore ses voisins, ses amis... Et après on nous fait des flans sur les attentats à la pudeur quand des ados s'envoient en l'air dans leur voiture...

J'ai donc rebroussé chemin, le nez dans mon magazine, pour rester une heure devant le garage, à attendre que ça passe. Mais je dois avouer que cette petite aventure m'a fait beaucoup rire, surtout avec du recul, surtout après avoir raconté l'anecdote à mes amis. Succès garanti: tout le monde se marre! Messieurs, faites toutefois attention au sujet de vos fantasmes: vous masturber sur de belles voitures couchées sur papier glacé, ok, mais devant une nationale et en rez-de-chaussée, vous vous exposer à des regards pas forcément compréhensifs.

Partager cet article

Repost 0

commentaires