Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Welcome

  • : Absolute Trendsetter
  • Absolute Trendsetter
  • : Variations d'une trendsetteuse parisienne qui parle de la mode, des tendances, de l'actu, de ce qui fera ou ne fera pas les tendances de demain
  • Contact

Recherche

1 mars 2008 6 01 /03 /mars /2008 20:52

La fashion week parisienne est le moment où les modeuses dorment le moins. Non seulement il y a les shows la journée, mais en plus il est de bon ton de faire une apparition aux soirées des créateurs. C'est ce que j'ai fait jeudi dernier, me laissant entraîner à la soirée de Stella McCartney. 
Stella-McCartney-copie-1.jpg
Fidèle à son style "jeune fille en pleine régression", Stella a donné une soirée pour le moins... décalée. Tout d'abord le lieu: le Don Camilo, qui existait déjà du temps où mon père allait traîner ses guêtres dans le Saint-Germain des belles années. Autant dire que ce n'est pas ce qui se fait de plus tendance. En revanche, il y a un petit côté hype-underground que je ne saurais expliquer, mais passons... Stella a donc investi les lieux avec ses ballons au plafond, comme dans un goûter d'enfants. C'est sa touche perso, une signature qu'il serait peut-être temps de changer pour quelque chose de plus adulte.

Mais ce n'était pas le pire. Comment?!?!? allez-vous me dire. Je n'aurais pas aimé cette merveilleuse soirée ultra-trendy de fashion week?!?!? Et bien non. Non, je n'ai pas trouvé cette soirée démentielle, loin de là. D'abord, l'accoustique, qui ne pardonne pas une seule fausse note, pas un seul faux-pas de l'ingé-son. Raté: la prestation scénique d'une chanteuse fort sympathique m'a littéralement écorché les oreilles. Non pas que la demoiselle chantait faux, non, mais avec une voix aigüe, l'idée aurait été de baisser le son. Quant au DJ... je préfère ne pas en parler.
undefined
(Quelle ambiance!)
Enfin, la faune des invités. Aaah! les invités. Un concentré de fashion victims tout droit sorties d'un copié-collé des looks mis en avant dans les magazines de mode. Traduction: prenez le look improbable estampillé "fashion qui se remarque", transposez-le dans la vie de tous les jours, sur des filles normales, voire bien portantes, et vous aurez la solution d'une équation stylistiquement incorrecte. Pique-assiettes, invités tombés là par hasard (ou copinage), mêlés à quelques figures de la mode, entre responsables de marque et directeurs de boutiques incontournables.

Je ne peux que regretter que les soirées de la fashion week parisienne ne soient pas à la hauteur de celles auxquelles j'ai assisté à NY ou LA. A moins que je ne sois mal tombée. J'imagine que les soirées de McCartney père dans sa jeunesse devaient être d'une autre envergure. D'autant plus que l'ensemble des invités ne semblait pas s'amuser beaucoup plus que moi. Je bénis donc mes amis car, comme lorsqu'on va dans un mauvais club, si l'entourage est de qualité, (presque) tout peut passer...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Scaree Gee-Oh! 02/03/2008 23:39

C Kool ici, ça parle vrai... Scaree Gee-Oh! reviendra !

Sasha 04/03/2008 14:45

Et je compte bien continuer à dire les choses comme je les pense.Merci pour ce petit mot.