Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Welcome

  • : Absolute Trendsetter
  • Absolute Trendsetter
  • : Variations d'une trendsetteuse parisienne qui parle de la mode, des tendances, de l'actu, de ce qui fera ou ne fera pas les tendances de demain
  • Contact

Recherche

21 février 2008 4 21 /02 /février /2008 10:02

Mercredi 20 février, 19h30, boulevard Saint-Germain. Quelques dizaines d'invités se pressent devant le flagship Armani où se déroule la présentation des tendances printemps-été 2008. Les invités? Les meilleurs clients de la boutique, et quelques têtes connues (mais pas trop: ce n'est pas un défilé). Et parmi ces ces invités, moi, avec mon petit appareil numérique, venue repérer les modèles-phares de la saison. 

Première surprise: la musique. Mes racines italiennes tressautent avec cette bande-son venue de l'autre côté des Alpes. C'est 100% rock & rital. Et le sound designer a eu la bonne idée de ne pas nous mettre des classiques type Eros Ramazzotti et consorts. On s'immerge vite dans l'univers d'une collection qui se veut à la fois moderne et racée, reprenant les codes de l'élégance teintée de provocation.

Ce qu'on remarque dès le départ: les jupes raccourcissent de façon drastique. On nous l'avait dit: l'été sera "mini, mini, mini". Jupes, mais également micro-shorts pailletés sont mis à l'honneur. La gambette se dévoile, perchée sur de hauts talons ou plus raisonnable avec du plat. Et pour habiller la silhouette, on joue sur les accessoires, avec notamment de grands sacs vernis à chaîne et les indispensabls bracelets de force version 2008.

Pas de pantalon pour la femme Armani cet été. il est remplacé par la jupe-culotte volumineuse, portée avec une veste, si possible trois-quarts. Là encore, les accessoires mettent une touche finale à un look à mi-chemin entre l'ingénue et la femme radicalement rock, qui privilégie confort et côté pratique. La jupe-culotte gagne des galons avec cette collection où elle n'apparaît plus comme une relique des années de pensionnat des têtes blondes du 16ème, mais s'impose comme une pièce travaillée, avec un style très urban chic.

La carte romantique est jouée avec des lignes vaporeuses, des matières fluides et un petit imprimé fleuri sur mousseline, vitaminé par une coupe faussement sage. C'est d'ailleurs l'image utilisée pour l'invitation. On remarque les bracelets larges, multiples rangs de liens blancs qui rappellent d'ailleurs la ceinture et le détail du bustier (à notre: la version présentée avait des bretelles). C'est également une forte tendance de cette collection: les détails s'appellent les uns les autres pour définir un style fort.
undefined
Enfin, la grand tendance printemps-été 2008 chez Armani, c'est l'éclat, le brillant pas bling-bling. Tissus captant la lumière, sequins, paillettes, cuir vernis... Jusqu'à cette mini-jupe revenue sur plusieurs silhouettes (je n'en ai mis qu'une dans la vidéo, mais il fallait bien faire une sélection), qu'on croirait tout droit sortie d'un manga. Celle-ci, je la veux. Même si la porter dans la rue relèvera certainement du défi fashion (je ne pèse pas 45 kilos et n'ai pas des jambes d'1m80). Brillante, elle l'est, avec des reflets changeants, mais elle garde pourtant toute sa classe et évite l'écueil cheap/junior. Je serais d'ailleurs bien passée en coulisses pour voir de quelle matière elle était faite, mais passons...

Côté couleurs, on retrouve les classiques Armani: du noir, du beige, du blanc, du gris, avec quelques petites touches de jaune par-ci, de vert par-là, et des apparitions de pastels ultra-light. Il y a aussi eu des franges, et de l'imprimé losange en black and white. Je n'ai pas été séduite par ce dernier (qui était en fait le premier de la présentation), mais certains ont avoué que c'était ce qu'ils avaient préféré. Donc notons: l'imprimé losange plaît ou ne plaît pas, mais ne laisse pas indifférent.

Chez les hommes, c'était une effusion de looks virils et trendy, de ceux qu'on imagine mal dans la vraie vie mais dont on ne peut qu'apprécier le style dolce vita. Le mâle italien dans toute sa splendeur est révélé par des matières tout aussi fluides que chez la femme, une impression de shiny qui ne peut aller qu'aux vrais hommes, ceux qui ne doutent pas de leur pouvoir de séduction. C'est le revival fin seventies/début eighties d'une élégance saupoudrée d'un soupçon de décadence nineties, notamment avec un superbe t-shirt asymétrique destructuré. Côté accessoires, les hommes ne sont pas en reste avec de grands sacs qui laisseraient penser qu'ils vont s'évader le temps d'un week-end, et les incontournables lunettes noires. Du casual chic en camaïeu de blanc, beige et noir, avec une touche de cuir.

L'esprit Armani printemps-été 2008 révèle plus que jamais la classe naturelle de celui ou celle qui la porte. Les lignes sont fluides mais soulignent la silhouette. Chez la femme, la taille est invariablement soulignée en jouant avec les volumes, tandis que chez l'homme les coupes sont relativement près du corps (ça me rappelle les photos de mon père dans les années 70, mais il faut dire qu'il avait la classe mon père!). Une collection qui ne transcende certes pas les codes de la mode, mais a su réinventer l'élégance quotidienne, à mille lieues de l'éternel jean trop vu ces dernières années. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dissertation 03/08/2009 11:35

Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!

julie 06/03/2008 20:02

Il me faut absolument cette robe ! elle est tout simplement parfaite! Tu crois que je peux trouver des models semblables dans des boutiques de prêt-à-porter?

Sasha 07/03/2008 16:29

Si tu parles de la robe de l'invitation, je pense qu'elle sera un peu partout chez les revendeurs Armani étant donné que c'est l'un des modèles-phares de la saison.Sinon, une petite virée à la boutique Armani la plus proche...TIens-moi au courant si tu la trouves!

Eric Maillard 22/02/2008 11:14

J'adore ça !
Tu aurais due te filmer un peu !

Kiss
Eric

Sasha 22/02/2008 14:52

Promis: si Armani me prête des vêtements, je me filme avec. Tu peux peut-être leur en toucher un mot..?