Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Welcome

  • : Absolute Trendsetter
  • Absolute Trendsetter
  • : Variations d'une trendsetteuse parisienne qui parle de la mode, des tendances, de l'actu, de ce qui fera ou ne fera pas les tendances de demain
  • Contact

Recherche

28 janvier 2008 1 28 /01 /janvier /2008 00:38

Cette semaine, j'ai pris une grave décision: bouder les pseudo-fashion week parties où ne trouve que des pique-assiettes et quelques apprenties starlettes/attachées de presse/chanteuses/égéries. De toute façon, les after-show parties ne sont plus ce qu'elles étaient. Donc retour aux bonnes soirées parisiennes (enfin, ce qu'il en reste), et passage vendredi soir par l'Aquarium du Trocadéro où Nicolas Ullmann faisait son Kararocké.
undefined
Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore le principe du Kararocké, la recette est simple:
- une bonne dose de rock (prenez un groupe qui envoie, capable de rattraper bien des loupés)
- une poignée de courage (faut quand même monter sur scène devant tout un tas d'inconnus - enfin, plus ou moins)
- un soupçon de fantaisie
- saupoudrez de charisme
Et vous obtenez le Kararocké: on choisit sa chanson dans la liste et on monte sur scène pour se lancer dans une interprétation soutenue par des musiciens hors pair. Seul filet de secours: les paroles sur une 'tite feuille devant soi, pour les placer au bon moment... du talent..?
DSC00298.JPG
Ne vous y trompez pas: il ne s'agit pas là d'un énième karaoké où d'improbables casseroles d'égosillent sur Gilert Montagné. Non, là vous entendrez des gens qui se défendent sur AC/DC, les Guns, Dutronc, les Beatles, Katerine ou encore Lio (j'en passe, mais la liste est longue). Quant à Monsieur Ullmann, chaque fois il fait son show, qui vaut le détour à lui seul: grimé en Père Noël, looké SM ou digne héritier de James Bond (le thème de cette fois-ci), il sait occuper la scène. Mention spéciale pour quelques habitué(e)s qui surprennent à chaque fois, tant par leurs performances vocales que leur sens de la fête et leur capacité à entrer dans le jeu.
DSC00288.JPG
Mon seul regret? Ne pas avoir pu monter sur scène cette fois encore. Et ce n'est pas faut d'avoir essayé: avec trois petits papiers dans le sceau à champagne, c'est que soit je ne suis pas cocue (un mal pour un bien), soit James Ullmann avait décidé de mon heure n'était pas venue. Quoiqu'il en soit, ses soirées sont de celles qu'on ne rate pas, qu'on inscrit sur son agenda et où on se rend avec plaisir, et la certitude de passer un excellent moment. Chapeau Monsieur Ullmann!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Strange Lady 30/01/2008 23:03

Arf, on a pas ca nous dans nos campagnes...J'ai bien le coq qui des fois veut bien chanter avec moi....Mais j'aurai bien voulu te voir sur la scène

Eric Maillard 28/01/2008 17:36

Attends Audrey ! J’en ai une photo de toi en leggings !

Tu parles comme si tu n’étais pas si mignonne !

Que se passe t’il ?