Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Welcome

  • : Absolute Trendsetter
  • Absolute Trendsetter
  • : Variations d'une trendsetteuse parisienne qui parle de la mode, des tendances, de l'actu, de ce qui fera ou ne fera pas les tendances de demain
  • Contact

Recherche

1 janvier 2008 2 01 /01 /janvier /2008 23:04

En cette fin d'année, les magazines rivalisent de couleurs, conseils mode et maquillage, révélations astrologiques et autres classiques pré-nouvel an. Que nous réserve 2008? Quelles seront les tendances de l'année? Les sujets à maîtriser? Les people à suivre? Rien de tel qu'une revue de presse (non exhaustive) pour faire le point et ne pas avoir à vous avaler toutes ces belles pages de papier glacé. Une certaine trend setteuse de ma connaissance l'a fait pour vous...

2008 sera érotique
C'est Glamour qui ouvre le bal avec un article très justement intitulé "Orgasme, on répond à toutes vos questions". Ben oui, parce que l'orgasme reste le but à atteindre lors de tout acte sexuel réussi, non? On nous explique donc, une fois n'est pas coutume, et vrac, que le clitoris se prolonge à l'intérieur du vagin, que donc il n'existe pas deux types d'orgasme, que l'orgasme simultané des deux partenaires n'est ni un passage obligé ni une fin en soi, que l'orgasme a ses mystères que la science n'explique pas (merci Glamour pour cette information de la plus haute importance), et enfin que pour atteindre l'orgasme il faut savoir lâcher prise et connaître son corps.
Lâcher prise donc, et apprendre à se connaître soi-même (d'où la célèbre maxime "connais-toi, ton partenaire te connaîtra"), et pourquoi pas avec des sex-toys. Là, c'est Biba qui s'y colle avec une enquête sur les véritables consommatrices. Parce que la lectrice lambda a bien besoin d'un article qui l'aidera à dédramatiser l'achat du sex toy en lui démontrant, chiffres à l'appui, qu'elle fait potentiellement partie de "celles qui achètent vraiment les sex toys". Malheureusement, aucun scoop sur les people habitué(e)s des sex shops ou boudoirs. Tout juste la confirmation que les parisiennes trentenaires CSP++ sont les plus délurées ou plutôt, nuançons, les moins réfractaires à ce type d'achat, participant volontiers à des réunions tupperware façon sex toy entre amies. On apprécie le petit guide pratique du sex toy, qu'on regrette si court. A quand un shopping sex toys?
57158495.jpg73582149.jpgLa part belle est faite au triangle amoureux dans Marie France qui consacre quelques pages à ces femmes qui partage leur homme avec l'officielle. On découvrira donc que certaines femmes préfèrent que leur homme reste marié afin de préserver le côté interdit et intacte de leur relation (des pas jalouses ces femmes-là, c'est le moins qu'on puisse dire), tandis que d'autres se rendent malades et sont prêtes à tout quitter. Rien de nouveau sous le soleil, donc, si ce n'est que la maîtresse apparaît enfin comme une femme qui peut être honnête et fragile et non plus comme l'intrigante voleuse de mari qui ne fait que le mal autour d'elle.
Flavor, enfin, attire l'oeil avec sa couv' annonçant "Les nouvelles salopes". Beau programme. Mais peut-être aussi l'article le plus abouti, avec une véritable réflexion qui change des habituels recensements des salopes notoires façon Paris ou Britney. Autre nouveauté: l'oversex, moyen ultime de "paraître" et de se faire remarquer, n'est plus le nec plus ultra. Il aura donc fallu que certaines frontières soient franchies dans le domaine de la provoc et du mauvais goût pour que l'évidence se fasse: too much sexy trash isn't trendy.
AA042724.jpg
 
2008 sera glitter
Ok, je vous le concède, les numéros de début d'année, puisqu'en kiosque dès la mi-décembre, sont essentiellement consacrés au look spécial réveillon avec panoplie idoine et maquillage de circonstance. Rien de surprenant, donc à ce que les codes soient orientés plumes, strass et paillettes (surtout strass et paillettes, d'ailleur, les plumes étant réservées à la sphère intime).
On fait donc la part belle à l'or. Sur les yeux, dans les cheveux, sur les vêtements. L'or, qui "peut se poser tous les jours syr la paupière", dixit Marie France, quand Biba titre "Savoir manier la paillette" et que Marie Claire propose de "Rafraîchir son make-up or avec une touche de rose". Seul le Elle et le Madame Figaro n'en font pas un foin, et pour cause: les hebdos en ont parlé dans leurs numéros de décembre (ah, ces délais de bouclage et de parution qui faussent la donne...).
On applique donc l'or au pinceau, et on pare sa robe de sequins. Attention toutefois à l'exagération façon sapin de Noël sur Time Square. Glamour met en garde contre l'écueil le soir du 31 (sic! parlons-nous du réveillon de l'année prochaine dès le numéro de janvier?): avec l'inratable robe à paillettes, c'est le nude qui l'emporte: on illumine sans charger, on souligne sans excès, façon bonne mine et regard éclairé. Sinon c'est la cata assurée, version Claudette. Et surtout, on limite les accessoires à une pièce lourde en évitant l'accumulation.

La bonne combinaison: 
DSC00063.JPG
Revenons aux tendances prêt-à-porter au jour le jour. Toutes les excentricités sont les bienvenues tant qu'elles ne frisent pas le mauvais goût. Explication de texte: comme pour l'imprimé léopard, on agit par touches. Indispensable en 2008: le blouson en cuir or qui mixe fort bien la tendance gold et l perfecto d'actu. Sur un jean la journée, sur une petite robe noire pour sortir, version trendy ou sport chic. 
Le sport chic qui fait son grand retour. Toujours dans Glamour, on peut profiter de quelques pages déclinant des looks casual sportswear, ou comment porter le legging chic, la jambière choc et la basket classe. Une mode bien dans l'air du temps puisqu'on nous explique que le sport c'est hype tant qu'on ne donne pas dans la danse classique (pourtant si décalée... c'est un tort...). 
200573679-001.jpg
Enfin le vernis. Enjoy nous explique tout, "du gloss au cuir glacé". Le must des accessoires entre la "Saga du talon auguille" et "La mode fait son cinéma". 


2008 sera hype
Et là c'est incontestablement Marie Claire qu'on remercie pour avoir condensé toutes les infos éparpillées de-ci, de-là. Il en résulte un article dédié à la hype, rien de moins, un "décodage du dernier snobisme". Lieux cultes de la hype, poeple inratables, look, net attitude, culture, fêtes, création, fluctuations... Tout y est décortiqué. On apprend donc pêle-mêle que, passé l'âge canonique de 25 ans, on ne peut plus être hype puisque, par défnition "la hype est jeune". Cependant, les icônes de la hype ne sont autres que Kate Moss et son ex Pete Doherty, Chloë Sévigny, Beth Ditto, Sofia Coppola ou encore Courtney Love. Heu, on pourrait peut-être nous rappeler leurs âges respectifs..? Là, c'est certain, y a paradoxe.
La hype, c'est ce phénomène undergound qui fait la une des magazines, s'affiche au grand jour et fait parler les journalistes comme le commun des mortels. La hype se réinvente chaque jour et ne peut donc s'apprivoiser, d'où le buzz qui l'entoure. Car n'est pas hype qui veut. Etre hype, c'est avant tout une attitude, style "je suis ce que je suis, je fais ce que je veux, n'en déplaise aux codes de la mode, j'ignore les saisons et les tendances, puisque je SUIS la tendance". Descartes aurait pu le résumer ainsi : "j'ai l'attitude donc je suis hype". Obscur? Pas tant que ça. Prenez Kae Moss, star de la hype, ressucitée d'un scandale à la coke, toujours une longueur d'avance. Ca vous titille le cerveau ou il vous faut l'explication de texte une fois de plus? Miss Moss ne s'encombre pas des diktats de la mode. On vous dit de porter le slim pour faire comme elle? Le temps que vous ayiez économisé suffisamment de deniers pour vous offrir le dernier Superfine, elle a déjà ressorti le patte d'éph. 
200573080-001.jpg
Attitude on vous dit. Décalage, on vous martèle. Self-consciousness, on vous explique. Le tout est d'y croire et d'y aller à fond. Pas question de copier-coller ou de vous ranger à l'avis de la masse, parce que justement, la masse, c'est le contraire de la hype. En revanche, il faut interpeller la masse, et pour ça, rien de tel que le net, parce que tout hyper qui se respecte est connecté à sa bulle hype via les réseaux informatiques. Comment ça, vous n'avez pas de PC? Quelle lose! Obsolète le PC: aujourd'hui on reste connecté partout et toujours via son phone! Vous êtes foutus, il ne vous reste plus qu'à suivre le courant. A défaut d'être hype, au moins vous serez in.
56516020.jpg


2008 sera people
En tête: Julie Gayet, actuellement à l'affiche d'un film d'Emmanuel Mouret, "Un baiser s'il vous plaît", avec Virginie Ledoyen. Julie, j'avoue, c'est un peu ma chouchoute, alors ça tombe bien. Et pour le coup, cette fille-là ne se casse pas la tête pour être ce qu'elle n'est pas. Elle a ses goûts, son caractère, mais surtout sa vie perso, qu'elle place avant tout sans pour autant oublier sa carrière. Parfait, Julie? Je n'irai pas jusque-là, mais en tout cas, elle fait preuve d'un naturel à toute épreuve, et, pour la connaître (un tout petit peu), d'une simplicité hors normes. La copine qu'on voudrait toutes, qui sait s'occuper de ses enfants mais ne rechigne pas à aller faire une fiesta d'enfer avec ses copines au Baron.
77213167.jpg
Autre fille à suivre: Courtney Love. La veuve Cobain se rachète une conduite, assiste aux défilés en compagnie de sa fille Frances Bean, porte des vêtements de créateurs. Une seconde vie après des années de galère et de toxico. La revanche d'une (fausse) blonde qui a su taper dans l'oeil de Virginie Despentes et est a délaissé le trash pour Lanvin. 
77222166.jpg
Mika, le trublion de la pop acidulée version 2007, continue à faire parler de lui. Souriant, dyamique, il a su fire un carton chez tous les publics. Ma mère l'aime, ma meilleure amie l'aime, mes copains aussi. Idéal pour se lever de bonne humeur, "Love today" est même devenu l'hymne des enterrements de vie de jeune fille réussis. Et son "Big girl you are beautiful"... une pépite, ode aux filles en chair et plutôt qu'en os. Enfin un homme de goût.
78337398.jpg
Carla Bruni, futur première dame de France? L'info a tellement créé de buzz qu'on en reparlera bien encore un peu, non?
On n'oubliera pas Cécile de France (que j'aime depuis toujours, une fille aussi franche, c'est précieux), Nicole Kidman qui vit sa seconde vie, Frédéric Beigbeder en improbable mannequin, Christophe Willem qui nous laisserait volontiers croire que la télé-réalité peut avoir du bon, Julien Doré qu'on attend au tournant (forcément, une attitude pareille, c'est la hype à l'état pur, alors on voudrait savoir ce que ça vaut, concrètement).


2008 sera eco-friendly
De l'expérience de cette famille new-yorkaise qui a passé un an à polluer le moins possible (quel bonheur que ces vers de terre pour transformer vos ordures ménagères) à la généralisation des toits verts et autres capteurs d'énergie solaire, 2008 sera l'année des bonnes résolutions pour la planète.
GlacierPeritoMorenoSantaCruzArgentine.jpg
Le Grenelle de l'environnement a fait du bruit, al Gore aussi, et c'est tant mieux. Rien de tel qu'une soirée devant Ushuaïa pour savoir trouver des raisons à notre engagement écologique. Un petit geste ne changera rien, diront les pessimistes, éternels râleurs qui refusent la moindre responsabilité dans la catastrophe planétaire qui nous attend si on ne change rien. Alors que, pour une fois, rien ne sert d'accuser nos élus: la révolution écologique viendra d'en bas, parce qu'un tout petit geste répété des millions de fois vaut mieux qu'une nouvelle loi pour soi-disant préserver l'environnement. 
Il reste pourtant des réfractaires. Entendu dernièrement: on n'a qu'à inventer le métier de "trieur sélectifs", des "individus munis de masques (on n'est pas des animaux quand même) qui exploreront le contenu de nos poubelles et trieront soigneusement nos ordures pour un recyclage en bonne et due forme, en plus ça créera des emplois". mais oui, bien sûr! Alors qu'on peut tous avoir deux poubelles. On peut aussi grimper à pied quand on n'habite pas au 30ème étage d'une tour, utiliser les transports en commun dans la journée (je concède que la nuit je prends volontiers ma voiture), et s'adonner au Vélib'. 
stk106958cor.jpg
Pour ma part, je propose les mesures suivantes:
- obligation de faire poser du double vitrage par les propriétaires de chaque habitation (ok, y a investissement, mais au final on consomme moins, alors c'est tout bénéf)
- péage aux entrées de Paris (ne connaissant pas la situation en province, je me garde d'y faire allusion): les véhicules non immatriculés 75 devront s'acquitter d'un droit d'entrée (sauf professions nécessitant un véhicule, mais sans passe-droit)
- restriction des cortèges et voitures de fonction pour les élus (y a pas de raison qu'on nous demande de faire des efforts quand on voit tout ce que le déplacement d'un ministre ou autre implique comme escorte)
- diminution des emballages autour des yaourts (pourquoi on met un carton autour des pots?) et autres produits de grande consommation
- service continu des métros la nuit
- prolongation des horaires de bus sur toutes les lignes jusqu'à minuit (si mon bus ne s'arrêtait pas à 20h30, je ne prendrais pas ma voiture le lundi soir pour aller dîner chez ma mère alors que le bus est direct, et je suis certaine de ne pas être la seule dans ce cas)


2008 sera extraordinaire
Tous les magazines, je dis bien TOUS, sans exception, nous annoncent une année EX-TRA-OR-DI-NAI-RE! Même si seul Marie Claire l'annonce en gros et gras sur sa couverture. Pour faire court: l'arrivée de  Jupiter en Capricorne (où il n'a pas mis les pieds depuis 250 ans, selon Madame Figaro) va entraîner plein de bonnes choses. Ca va ruer dans les brancards, secouer les sentiments, réveiller la libido, déclencher le gros lot (jouons tous au Loto!), débloquer des situations, bref: préparez-vous à vous éveiller à la vie, la vraie, parce que c'est en 2008 qu'elle commence!


55741632.jpg


Partager cet article

Repost 0

commentaires

vibro rabbit 05/10/2009 23:22


Bon courage pour cette fin d'année 2009