Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Welcome

  • : Absolute Trendsetter
  • Absolute Trendsetter
  • : Variations d'une trendsetteuse parisienne qui parle de la mode, des tendances, de l'actu, de ce qui fera ou ne fera pas les tendances de demain
  • Contact

Recherche

30 novembre 2007 5 30 /11 /novembre /2007 20:04
Une fois n'est pas coutume, me voici devant un clavier qui ne m'appartient pas, ce qui expliquera (tout du moins en partie) les multiples fautes qui ne manqueront pas de trebucher ca et la... Et voici le debut de mon calvaire, a utiliser un clavier estampille qwerty, ou nul accent n'est disponible. Vous pourriez penser que je suis chez des anglo-saxons pur jus, expliquant cette excentricite, mais non! Le fait est que je suis chez des francais en exil dans la capitale britannique. Ce qui me pousse a poser cette question inevitable: quelle est cette etrange tendance qui entraine de joyeux utilisateurs de la langue francaise a s'handicaper du clavier?

halfqwertyfull.jpg
D'une maniere generale, on s'accorde a dire que les nouvelles generations ne portent aucun respect a la langue francaise et evitent autant que possible ses subtilites. Langage sms, raccourcis improbables, deformations simplifiant une grammaire certes ardue mais non insurmontable... Autant de raisons de se laisser tenter par les quelques moyens que le commerce nous accorde pour justifier de lacunes ou d'une simple paresse. L'utilisation d'un clavier qwerty devient des lors une solution radicale: plus d'accents, c'en est fini des erreurs toutes betes dues a une amnesie passagere (euh...accent circonflexe ou grave? accent ou pas devant la double consonne? "ou" prends un accent ou pas? et "la"?).

L'affaire se corse toutefois quand on a affaire a des utilisateurs chevronnes qui s'accordent des subtilites de l'orthographe comme d'autres savent jouer du triangle. Il semblerait donc que le qwerty se fasse phenomene de mode: c'est "ze it touch" des "happy few" qui voyagent et affiment aini leur appartenance a un monde tellement "over" toutes ces considerations grammaticales qu'il serait presque deplace de leur faire la reflexion (et la, accent ou pas accent?).

A l'epoque de l'iPod, bientot ringardise par l'iPhone, certains mettent un point d'honneur a non seulement exhiber le dernier gadget trendy avant les autres mais egalement a revendiquer un etat d'esprit "autre". Comprenez: a s'affranchir des frontieres aussi materiellement qu'ils sont virtuellement connectes au reste du monde. Posseder un clavier qwerty en France (ou chez nos voisins British) equivaut a s'inscrire dans une optique pseudo avant-gardiste visant a eradiquer les inegalites orthographiques. Effacer les differences de clavier reviendrait presque a une forme nouvelle de contestation des desordres engendres par l'existence de deux nationalites informatiques: d'un cote le clavier europeen, de l'autre l'anglo-saxon.

800px-Flag-of-Esperanto.svg.pngDrapeau esperanto

Bien sur, il y a des exceptions, comme pour tout, mais la generalisation d'un phenomene est rarement anodine. Si acheter un ordinateur aux USA coute effectivement moins cher qu'en France, les afficionados du qwerty ("c'est plus simple, tu comprends: je m'y suis habitue au bureau ou on n'a que ca") deviennent legion, traduisent une forme d'abandon de l'orthographe francaise et d'une renonciation aux differences informatico-culturelles. A ce rythme-la, je parie qu'on trouvera bientot sur facebook un groupe pour "lutter contre l'invasion du qwerty", cree par les gardiens du temple des accents aigus, graves et circonflexes!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Eric Maillard 02/12/2007 22:43

Ne rigoles pas ! J'ai eu un patron qui écrivait tout en majuscule, et je sais pourquoi. Pourtant, il avait le bon clavier le gars ! Pathétique !

Kiss
Eric