Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Welcome

  • : Absolute Trendsetter
  • Absolute Trendsetter
  • : Variations d'une trendsetteuse parisienne qui parle de la mode, des tendances, de l'actu, de ce qui fera ou ne fera pas les tendances de demain
  • Contact

Recherche

17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 12:35

Mercredi 16 janvier : une semaine que les soldes ont démarré et pourtant toujours autant de monde dans les boutiques. A croire que les parisiennes se sont serré la ceinture durant toute la saison en attendant le moment béni pour elles d’aller farfouiller dans les boutiques à la recherche de la perle rare, celle qui va leur permettre de se dire “oh, comme elle est belle, ma nouvelle garde-robe ! Et puis, t’as vu comme j’ai économisé !!!”. Oui, les soldes ont cela de magique qu’ils permettent de gagner de l’argent en en dépensant, ou tout du moins de vous le faire croire, et c’est tout ce qu’on leur demande.

Les soldes, c’est l’excuse parfaite pour dilapider les jolis billets reçus au nouvel an. Somme toute, c’est un peu comme les ventes presse : on ne peut pas passer à côté et il en ressort toujours quelque chose de bon - plus ou moins, cela dit.

Donc craquage massif en cette soirée à Mango Opéra qui, à près de 20h, est toujours blindé (comme le Zara voisin, pas de jaloux). Des robes, des chemisiers, des paillettes, des talons en veux-tu en voilà, tous avec un magnifique prix barré de rouge indiquant que, mais oui, c’est une bonne affaire, peut-être même celle du siècle (sic !).

Evidemment, malgré un shopping intense outre-Atlantique (la West Coast a cela de magique - tiens, elle aussi - que le soleil vous pousse à investir dans du pull léger, du t-shirt déstructuré et des maillots de bain alors qu’il fait -7°C à Paris - si, c’est l’iPhone qui le dit ce matin), je n’ai pas pu résister à l’appel des sirènes de la mode discount.

Revue d’investissement réfléchi à moyen terme (la saison prochaine, ce sera encore d’actu):

La fourrure (ok, là c’est pas Mango, c’est ma botte secrète). Parce qu’elle tient chaud et qu’avec le t-shirt déstructuré (cf. ci-dessus), il vaut mieux s’équiper sévère pour ne pas friser la pneumonie carabinée option crève professionnellement handicapante (c’est qu’il faut travailler pour préparer la prochaine saison de soldes - c’est un cercle vicieux). Le must ? Le gilet qui tient chaud au dos et au cou (parce qu’on l’a choisi avec un large col qui dépasse de celui du manteau et tient bien chaud). Conseil du jour (que je suis sympa) : vérifier qu’il y a bien des poches, parce que beaucoup n’en ont pas et que ce serait dommage de se priver, non ? Conseil du jour (le retour) : ne pas faire comme moi et opter pour un coloris foncé. Parce que le lapin et le renard, qui font copain-copain pour l’occasion, perdent leurs poils (on pourrait presque penser qu’il y a concours) et que ça fait un peu “j’ai des poils partout et ce ne sont même pas les miens…”

NB : oui, la fourrure c’est mal, et je lance un appel à toutes ces marques qui rivalisent d’ingéniosité pour nous inventer des matières toujours plus techniques : vous ne pourriez pas nous faire - enfin - de la fausse fourrure toute douce et bien chaude à prix abordable (traduction : pas trois fois plus cher que la vraie) ? Merci d’avance…

Top Mango lamé orLe t-shirt qui ne ressemble pas à un t-shirt. Explication : oui, c’est un t-shirt avec des manches, un col, un avant et un arrière, bref, un t-shirt. Mais pas un simple t-shirt. Non, celui-là, on n’ira pas faire du sport avec par exemple. Il est lâche, avec un col large (le col rond ras du cou, c’est pour les hommes qui ne veulent pas montrer leurs poils) et une matière fluide. Si en plus il brille, c’est encore mieux. D’ailleurs, le t-shirt, de nos jours, ne s’appelle plus t-shirt, mais top, rapport au fait qu’un t-shirt ça fait un peu ado attardé qui ne sait pas encore comment s’habiller. J’en profite pour lancer un défi : trouver un seul autre article avec autant d’occurrences du mot “t-shirt”.

NB: oui, un top lamé ça se porte après le 31 décembre.

PRBM MangoLa petite robe bleu marine. Ah mais oui, parce que “le bleu marine c’est le nouveau noir”. Alors bien entendu, on doit avoir une PRBM comme on a une PRN (les filles comprendront). Et parce que les fêtes n’ont eu aucun - mais alors aucun - effet sur notre ligne, on la choisit près du corps, décolleté ET brillante. Histoire de ne pas passer inaperçue lors de la prochaine raclette-party.

NB : on ose même les rayures horizontales, tellement, mais alors tellement, la bûche n’a eu aucun effet secondaire indésirable sur nous !

Vous n’avez pas encore vidé votre compte en banque ? Pas d’inquiétude : les soldes c’est jusqu’au 12 février et il y a du stock. Alors, à vos cartes de crédit. Prêtes ? Partez !

Partager cet article

Repost 0

commentaires